Ouvrir le menu principal

Marie Dabadie

journaliste, productrice de films et secrétaire de l'Académie Goncourt
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dabadie.
Marie Dabadie
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Marie TournieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoints

Marie Dabadie, née Tournie en 1943 à Paris, est une ancienne journaliste, productrice de films et secrétaire de l’académie Goncourt de 1998 à 2018[1].

Sommaire

BiographieModifier

Fille d'un industriel, elle est journaliste au Women's Wear Daily de 1970 à 1974 puis rédactrice en chef de l’édition française du magazine Architectural Digest de 1987 à 1997, qu'elle lance[2].

Elle réalise deux courts-métrages sur le Pérou pour France 3, diffusés en 1978.

En 1981, elle devient co-directrice, avec Danièle Delorme, de la société de production Témoins. Elle produit notamment le seul documentaire consacré à l'écrivain Jean Genet (par Antoine Bourseiller), trois sur le poète Philippe Soupault (par Bertrand Tavernier) ainsi qu'un autre sur les coulisses de la libération de Nelson Mandela[2].

En 1998, François Nourissier lui propose de devenir administratrice de l’académie Goncourt[3]. Elle est la seule salariée, les membres étant tous bénévoles[4] et assiste à toutes les délibérations des jurés[5]. Elle fait notamment déposer la marque Goncourt (estimée à 15 millions d'euros) et créé le site Internet de l'académie[2]. En février 2018, elle apprend sa mise à la retraite pour un départ en juin 2018[6].

En 2007, elle devient déléguée de l'association Les Écrivains de marine. Elle est par ailleurs capitaine de frégate de la réserve citoyenne[2].

Vie privéeModifier

Elle a été mariée pendant 18 ans avec le journaliste, scénariste et écrivain Jean-Loup Dabadie[7] ; ils ont deux fils[2]. Elle a également été la compagne de l'homme politique Jean-François Deniau[1].

RéférencesModifier

  1. a et b Astrid de Larminat, « Marie Dabadie mise à la retraite d'office par l'Académie Goncourt », lefigaro.fr, 26 février 2018.
  2. a b c d et e Mohammed Aïssaoui, « Marie Dabadie, dans l'ombre du Goncourt », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », mercredi 11 septembre 2013, p. 38.
  3. « Marie Dabadie, pour que tout Goncourt », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Les secrets du Goncourt avec son "onzième juré" », rts.ch,‎ (lire en ligne)
  5. « Marie Dabadie, la "petite souris" du Goncourt », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2017)
  6. « Marie Dabadie écartée de l'académie Goncourt », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2018)
  7. « Marie Dabadie, le poids des secrets », JDD,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2017)

Liens externesModifier