Marie Adrien François Guiton

Marie Adrien François Guiton
Naissance
Corvol-l'Orgueilleux, Nièvre
Décès (à 57 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 1792-
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur

Marie Adrien François Guiton, né le à Corvol-l'Orgueilleux dans la Nièvre et mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

BiographieModifier

Né à Corvol-l'Orgueilleux dans la Nièvre, au sein d'une famille de commerçants d'Étampes, il suit avec passion les débuts de la Révolution française. Volontaire dès , il est remarqué par son courage et son aptitude à entraîner les autres au combat. Capitaine des hussards des Ardennes, il participe, le , à la bataille de Jemmapes, puis il rejoint en l'armée de Sambre-et-Meuse, avec laquelle il est nommé lieutenant. Il poursuit sa carrière sous le Directoire dans l'armée d'occupation de la Belgique et de la République batave. Il épouse une descendante française de huguenots réfugiés en Hollande au moment de la révocation de l'édit de Nantes. Son efficacité pour organiser les réquisitions lui vaut d'être promu colonel du 1er régiment de cuirassiers en 1803. C'est en tant que commandant de ce régiment en garnison à Paris qu'il participe, en 1804, à la commission militaire qui condamne à l'unanimité le duc d'Enghien à mort[1].

Nommé général de brigade le , il est élevé à la dignité de baron de l'Empire le [2].

Il est mis à la retraite par la Restauration.

Décorations et titresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Thierry Lentz, Savary : le séide de Napoléon, Fayard, (ISBN 2-213-61127-0), p. 115
  2. Jean Tulard, Napoléon et la noblesse d'Empire, Tallandier, (ISBN 2-235-02302-9), p. 242
  3. Son dossier sur la base LEONORE.

Liens externesModifier