Ouvrir le menu principal

Marie-Louise Heine-Fould

philanthrope française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Heine.
Marie-Louise Heine-Fould
Flameng – Marie-Louise Fould, née Heine.jpg
Mme Marie-Louise Fould, née Heine par François Flameng
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Claire-Blanche-Marie-Louise HeineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Armand Heine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Armand Achille-Fould
Jacques Achille-Fould (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Membre de
Société de Secours aux blessés militaires (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
signature de Marie-Louise Heine-Fould
signature

Claire Blanche Marie Louise Heine, épouse Fould, née le à Paris et morte le à Saint-Julien-Beychevelle, est une infirmière et philanthrope française.

Sommaire

BiographieModifier

Marie-Louise Heine-Fould naît dans une famille de banquier allemand, elle est la fille de Armand Heine (en) et de Marie-Amélie Kohn.

Marie-Louise Heine-Fould fonde, en 1888[1], un dispensaire au 35-37 rue de la Glacière dans le 13e arrondissement de Paris. Ce dispensaire comporte, avant 1905, une crèche, un orphelinat, une organisation de visite des malades à leur domicile, un patronage et 6 lits pour des opérations. À partir de 1905, le dispensaire comporte également une école d'infirmières. Elle participe aussi à la lutte contre la tuberculose en formant des infirmières-visiteuses et en faisant de son dispensaire un "type Calmette"[2].

Durant la Première Guerre mondiale, le dispensaire de la Glacière devient l'hôpital auxiliaire no 25. Par ailleurs, Marie-Louise Fould dirige, en tant qu'infirmière-major, dès août 1914, l'hôpital auxiliaire no 27 situé dans son château, le Château de Jean d'Heurs à Lisle-en-Rigault dans la Meuse[3]. Il est évacué entre septembre et novembre 1914, pendant cette période, elle est envoyée à Biarritz pour diriger les formations sanitaires du Service de Santé qui ont lieu au Casino. Elle est affiliée à la Société de secours aux blessés militaires (SSBM).

Elle épouse le 22 janvier 1890 Achille Fould. Les familles Fould et Heine ont des liens économiques étroits, Armand Heine et son frère Michel étaient associés de la banque Fould lors de sa liquidation en 1875-1876 et ils fondent, à la suite de cela, leur propre banque qui devient Heine et Cie en 1883[4].

Distinctions honorifiquesModifier

RéférencesModifier

  1. L'Œuvre hospitalière de la Société française de secours aux blessés militaires, 1914-1917, Paris et banlieue disponible sur Gallica
  2. Congrès / Alliance d'hygiène sociale disponible sur Gallica
  3. Bulletin de la Société de secours aux blessés militaires des armées de terre et de mer, vol. 6, , 449 p. (lire en ligne), p. 123.
  4. Archives Nationales du Monde de Travail, « Instrument de recherche du fonds "Banque Fould et Heine", 115AQ », (consulté le 3 janvier 2018)
  5. Revue des établissements de bienfaisance disponible sur Gallica
  6. « Cote 19800035/550/62892 », base Léonore, ministère français de la Culture

Liens externesModifier