Marie-Immaculée de Bourbon-Siciles

Marie-Immaculée de Bourbon, princesse des Deux-Siciles. Née à Naples le , décédée à Vienne le , est une princesse de Bourbon-Siciles devenue par mariage archiduchesse d'Autriche.

Marie-Immaculée de Bourbon-Siciles
Maria immaculata due Sicilie.jpg
Marie-Immaculée de Bourbon-Siciles
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Italienne ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Caroline Marie de Habsbourg-Toscane
Henriette Erzherzogin von Österreich (d)
Maria Antonia Erzherzogin von Österreich (d)
Rainier Salvator Erzherzog von Österreich (d)
Ferdinand Salvator Erzherzog von Österreich (d)
Maria Antoinette Erzherzogin von Österreich (d)
François-Salvator de Habsbourg-Toscane
Maria Immacolata d'Asburgo-Toscana (en)
Marie-Thérèse de Habsbourg-Toscane
Léopold Salvator de Habsbourg-Toscane
Albrecht Salvator Erzherzog von Österreich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Fille de Ferdinand II des Deux-Siciles et de Marie-Thérèse de Habsbourg-Lorraine-Teschen, la princesse naît quatre ans avant la révolution qui ébranla le trône napolitain. Le roi ordonne un répression sévère allant jusqu'à faire bombarder la ville de Messine ce qui lui vaut le surnom de « re Bomba ». Il devient l'incarnation du souverain réactionnaire, alors qu'en 1839 le roi Guillaume Ier des Pays-Bas avait fait bombarder Anvers et qu'en 1848 le roi de Sardaigne avait fait bombarder Gènes. Le roi de Sardaigne se tenait proche des libéraux qui ne pouvaient épouser un des leurs.

En 1859, le roi meurt et son fils aîné, jeune homme de 23 ans sans expérience politique, ceint la couronne. L'Expédition des Mille de Garibaldi soutenue par le roi de Sardaigne qui veut unifier l'Italie à son profit, vainc les troupes napolitaines et la famille royale se réfugie dans la citadelle de Gaëte où elle soutient un siège de plusieurs mois tandis que le Royaume des Deux-Siciles, après un référendum truqué, rejoint le nouveau Royaume d'Italie. Vaincue, la famille royale se réfugie dans les États pontificaux.

Marie-Immaculée de Bourbon-Siciles épousa en 1861 Charles Salvator de Habsbourg-Toscane (1839-1892), frère cadet du grand-duc Ferdinand IV de Toscane, autre souverain italien victime de l'ambition du roi de Sardaigne.

Dix enfants sont nés de cette union :

  • Albert Salvator de Habsbourg-Toscane (1871-1896)
  • Marie-Antoinette de Habsbourg-Toscane (1874-1891)
  • Marie-Immaculée de Habsbourg-Toscane (1878-1968), en 1900 elle épousa Robert de Wurtemberg
  • Rainier de Habsbourg-Toscane (1880-1889)
  • Henriette de Habsbourg-Toscane (1884-1886)
  • Ferdinand-Salvator de Habsbourg-Toscane (1888-1891)

Liens internesModifier

HommageModifier

Un rosier thé lui est dédié en 1887 sous le nom d' 'Archiduchesse Maria Immaculata'[1].

Notes et référencesModifier

  1. (de) Rosen-Zeitung, 1887, page 23.