Marie-Henri-Guillaume de Chabrol-Tournoël

personnalité politique française

Marie-Henri-Guillaume, comte Chabrol de Tournoël (, Paris - , Nevers), est un homme politique français.

Marie-Henri-Guillaume de Chabrol-Tournoël
Image dans Infobox.
Fonction
Député du Puy-de-Dôme
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
NeversVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Petit-fils de Guillaume-Michel de Chabrol-Tournoël, il passa sa jeunesse à voyager, surtout en Amérique, et, à son retour en France, collabora au Correspondant, puis au Français. Lié avec plusieurs des membres dirigeants du parti orléaniste, il contribua, en outre, à la fondation de l'Indépendant du Centre, à Clermont-Ferrand. Ce journal, d'opinions conservatrices-libérales, faisait une guerre assez vive à l'Empire ; il fut poursuivi lors de la souscription en l'honneur de Baudin.

Après le 4 septembre, Chabrol de Tournoël vint à Paris ; il s'engagea pendant le siège dans les rangs de la garde nationale, puis fut élu, le , représentant du Puy-de-Dôme à l'Assemblée nationale. Il s'inscrivit au centre droit, fut membre de la commission de décentralisation et rapporteur du projet de loi d'organisation municipale.

Il vota : pour la paix, pour les prières publiques, pour l'abrogation des lois d'exil, contre le retour de l'Assemblée à Paris, pour la démission de Thiers au , pour le septennat, pour le ministère de Broglie, contre les amendements Wallon et Pascal Duprat et contre l'ensemble des lois constitutionnelles.

Il épousa Marie de Bourbon Busset, petite-fille de François Louis Joseph de Bourbon Busset.

SourcesModifier

Lien externeModifier