Ouvrir le menu principal

Marie-Dominique Mazzarello

Vie et œuvreModifier

Marie-Dominique est née en 1837 à Mornese dans le Piémont d'une famille de cultivateurs. Elle ne peut pas recevoir une bien grande instruction, car il n'y pas d'école dans son village. C'est son père qui lui enseigne les rudiments de lecture et de calcul[1].

Elle enseigne le catéchisme, donne des soins gratuits aux indigents du village, et rejoint un groupe créé par Angela Maccagno à Mornese, regroupant des jeunes filles souhaitant vivre consacrées dans le monde, au service des autres. Marie-Dominique est du groupe des cinq Filles de l'Immaculée qui se consacrent à Dieu en présence de don Pestarino en 1855[1].

Le curé, qui fait partie de la congrégation des salésiens lui demande de fonder une école pour les filles selon les idéaux de Jean Bosco. Le petit groupe autour de Marie-Dominique deviendra la congrégation des Filles de Marie-Auxiliatrice.

C'est ainsi qu'en 1870, après une rencontre avec Don Bosco qu'elle choisit comme directeur spirituel, Marie-Dominique prononce ses vœux en 1871.

En 1872, Don Bosco fonde la branche des religieuses salésiennes dont Marie-Dominique fut la première supérieure.

 
Autel sainte Marie Dominique Mazzarello avec sa châsse (Sanctuaire de Marie Auxiliatrice, Turin)

Elle meurt à quarante-quatre ans alors qu'elle accompagne un groupe de missionnaires qui prennent le bateau à Marseille

Neuf ans après sa création, l'institut comptait plus de cent religieuses et une cinquantaine de novices, dans vingt-six communautés.

Actuellement, les religieuses salésiennes de Marie-Auxiliatrice se rencontrent dans beaucoup de pays du monde.

Béatification - canonisationModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier