Ouvrir le menu principal

Marie-Claude Marchand

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand.

Marie-Claude Marchand
Illustration.
Fonctions
Conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais

(5 ans, 8 mois et 17 jours)
Élection 21 mars 2010
Circonscription Nord
Président Daniel Percheron
Députée

(1 an, 1 mois et 15 jours)
Élection 17 juin 2007 (suppléante)
Circonscription 19e du Nord
Législature XIIIe (Cinquième République)
Groupe politique SRC
Prédécesseur Patrick Roy
Successeur Anne-Lise Dufour-Tonini
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Cadre d'entreprise

Marie-Claude Marchand, née le [1], est une femme politique française. Elle est députée du Nord de 2011 à 2012.

BiographieModifier

Origines et professionModifier

Fille d’un militant de la CGT d’Usinor et conseiller municipal communiste, elle est cadre à la Sécurité sociale[2].

Parcours politiqueModifier

Membre du Parti socialiste, elle est élue conseillère municipale d’Aulnoy-lez-Valenciennes en 2001[2].

Suppléante de Patrick Roy lors des élections législatives de 2007 dans la 19e circonscription du Nord, elle devient députée le [1], après le décès de celui-ci. Pour respecter la loi sur le cumul des mandats, elle démissionne de son mandat d’adjointe au maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes[3].

Après avoir annoncé son soutien à la candidate officielle du PS, Anne-Lise Dufour-Tonini, pour les élections législatives de 2012, elle se déclare finalement candidate le , trois jours avant la date limite de réception des candidatures[4]. Elle est éliminée dès le premier tour avec 2,55 % des suffrages ; Anne-Lise Dufour-Tonini est élue députée au second tour[5].

En , elle annonce qu’elle rejoint le groupe communiste au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais pour marquer son opposition au soutien du PS au pacte budgétaire européen[6].

Vie privéeModifier

Divorcée, elle a deux enfants (Odile et Maxime), qui sont éducateurs, et trois petits-enfants[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Marie-Claude Marchand succède à Roy », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  2. a b et c « Marie-Claude Marchand, que le destin met en avant… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Marie-Claude Marchand n'est plus élue d'Aulnoy », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Revirement : la députée sortante Marie-Claude Marchand se représente ! », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. Ministère de l’Intérieur, « Résultats des élections législatives 2012 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 20 août 2019).
  6. « “Pourquoi je rejoins le groupe communiste au Conseil régional Nord-Pas-de-Calais”, par Marie-Claude Marchand, conseillère régionale PS », L'Humanité,‎ (lire en ligne).

Voir aussiModifier