Ouvrir le menu principal

Marie-Christine Hellmann

archéologue française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hellmann.
Marie-Christine Hellmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Georges Roux (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Marie-Christine Hellmann (Marie-Christine, Caroline) née le à Thionville et morte le à Strasbourg est archéologue, directrice de recherche émérite au CNRS, au laboratoire Archéologie et sciences de l'Antiquité.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Son père est directeur d’un institut culturel français en Allemagne[1] et enseignant. Sa mère est traductrice. Marie-Christine Hellmann passe son enfance en Allemagne puis fait ses études secondaires à Paris[2], au lycée Molière[3]. Elle est admise en 1970 à l’École Normale Supérieure de jeunes filles, où elle prépare, et obtient en 1973, l’agrégation de Lettres Classiques. Avec l'archéologue Roland Martin, elle découvre l’architecture grecque antique. Admise à École française d’Athènes en 1975 elle travaille à Délos avec l’architecte Philippe Fraisse. Les résultats de ses travaux constituent la matière de la thèse de troisième cycle qu’elle soutient en 1983 à l’université de Paris I. En sortant de l’École française d’Athènes, elle occupe durant quatre ans un poste au Département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale et publie un catalogue sur les lampes anciennes.

En 1985, elle est recrutée en qualité de chargée de recherche au CNRS à l’Institut de recherche sur l’architecture antique. Elle soutient, en 1990, à l’Université de Lyon II, sous la direction de Georges Roux, une thèse de doctorat d’État Recherches sur le vocabulaire de l’architecture grecque d’après les inscriptions de Délos. Elle reçoit pour son travail le prix Ambatélios de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et le prix de l’Association pour l’encouragement des études grecques.

En 2001 elle est élue à la direction de la Revue archéologique. Elle dirige l'Institut de recherche sur l’architecture antique à partir de 1992 et assure la coordination du Bulletin analytique d’architecture grecque. Elle est aussi, depuis 2000, membre du Bureau exécutif de la Société internationale de bibliographie classique, éditrice de la revue l’Année philologique.

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

  • Recherches sur le vocabulaire de l'architecture grecque, d'après les inscriptions de Délos, Rome Ecole française de Rome, Paris 1992, De Boccard, 471 p
  • L'architecture grecque t. 1 Les principes de la construction, Paris, Picard, 2002, 351 p.
  • L'architecture grecque t. 2 Architecture religieuse et funéraire, Paris, Picard, 2006, 356 p.
  • L'architecture grecque t. 3 Habitat, urbanisme et fortifications, Paris : Picard, 2010, 400 p.
  • Chronique d’architecture grecque, Revue archéologique, 2015/1 (n° 59), p. 35-48
  • L'architecture grecque Livre de Poche, 1998, 224 p.
  • Lampes antiques de la Bibliothèque Nationale, Collection Froehner, Paris, 1985, Bibliothèque Nationale, 163 p.

Notes et référencesModifier

  1. Sur le jadis, La Cause freudienne, 2011/2 (N° 78), p. 259-271. (Causerie avec  Marie-Christine Hellmann)
  2. Antoine Hermary Marie-Christine Hellmann (12 juillet 1950 - 29 décembre 2017), Revue archéologique, vol. 66, no. 2, 2018, p. 239-248.
  3. Bulletin 2019 de l’Association amicale des anciennes et anciens élèves du lycée Molière, 2019, p. 26.
  4. Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination JORF n°0077 du 31 mars 2013 page 5480 NOR: PREX1307219D

Liens externesModifier