Marie-Auguste d'Anhalt

aristocrate allemande

La princesse Marie-Auguste d'Anhalt née le à Ballenstedt, Anhalt, Empire allemand et morte le à Essen, en Allemagne de l'Ouest, était une aristocrate allemande, épouse du prince Joachim de Prusse, sixième fils du dernier empereur Guillaume II d'Allemagne.

Marie-Auguste d'Anhalt
Image dans Infobox.
La princesse Marie-Auguste de Prusse.
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
EssenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Marie Auguste von AnhaltVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Joachim de Prusse (depuis )
Johann Michael Baron von Loën (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Frédéric Prinz von Anhalt
Karel van Pruisen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Née le à Ballenstedt, Anhalt, en Allemagne, la princesse Marie-Auguste von Anhalt est la fille d'Édouard, duc d'Anhalt et de la princesse Louise-Charlotte de Saxe-Altenbourg. Marie-Auguste grandit à Dessau, capitale du duché d'Anhalt. Membre d'une fratrie composée de cinq frères et sœurs, Marie-Auguste était une sœur aînée de Joachim Ernst, duc d'Anhalt.

Le , après quelques mois de fiancailles, Marie-Auguste, âgée de 18 ans, épouse le prince Joachim de Prusse, le plus jeune fils du dernier Empereur Allemand, et de la dernière Kaiserin lors d'une cérémonie luthérienne[1],[2].

Le couple eut un enfant:

  • Charles François de Prusse (-1975), qui épouse, en premières noces, en 1940, Henriette von Schönaich-Carolath (fille d'Hermine, deuxième épouse de l'empereur Guillaume II (1918-1972). Après un divorce en 1946, il épouse Louise Hartmann (1909-1961). De nouveau divorcé en 1959, il épouse Eva Hererra-Verldeavellano (1922-1987).

Peu après la fin de la première guerre mondiale, la princesse Marie-Auguste demanda le divorce de son mari, qui se suicida deux ans plus tard d'une balle dans la tête.

Dix années plus tard, le , Marie-Auguste von Anhalt épouse Johannes-Michael Freiherr von Loën, un ami d'enfance dont elle divorca en 1935 avant de retrouver son nom de jeune fille.

Victime d'une situation financière bancale à la fin de sa vie, la princesse von Anhalt adopta 35 hommes adultes, leur offrant le "droit" de jouir du titre de "Prince von Anhalt". En 1980, la princesse a adopté l'entrepreneur Hans Robert Lichtenberg qui devint Frédéric Prinz von Anhalt. Cependant, ces adultes adoptés n'ont aucun droit sur le titre de Prince d'Anhalt, ni sur le prédicat d'altesse qui l'accompagne. La Maison d'Anhalt ne reconnut jamais les titres utilisés par les enfants adoptés par la princesse. Depuis la chute de l'empire allemand, les titres de noblesse ont été intégrés au nom de famille. Ainsi, la mention « Prinz von Anhalt » après le prénom d'un individu ne signifie en rien que le titre visé ne lui est légitime, cela indique seulement son affiliation à ladite famille.

TitulatureModifier

  • -  : Son Altesse Sérénissime la princesse Marie-Auguste, princesse von Anhalt
  • - 1920 : Son Altesse Impériale et Royale la princesse Marie-Auguste, princesse de Prusse, princesse de Hohenzollern, princesse von Anhalt
  • 1920 -  : Son Altesse Sérénissime la princesse Marie-Auguste, princesse von Anhalt

Notes et référencesModifier

  1. (en) Else Ury et Steven Lehrer, Nesthäkchen and the World War : First English Translation of the German Children's Classic, iUniverse, , 184 p. (ISBN 978-0-595-39729-7, lire en ligne)
  2. (en) John C. G. Röhl (trad. de l'allemand), Wilhelm II : Into the Abyss of War and Exile, 1900–1941, Cambridge England, Cambridge University Press, , 1562 p. (ISBN 978-0-521-84431-4, lire en ligne)

Liens externesModifier