Maria Smirnova

Héroïne de l'Union soviétique

Maria Vassilievna Smirnova (russe : Мария Васильевна Смирнова), née le à Vorobievo dans l'oblast de Tver et morte le à Tver, était cheffe d'escadrille au sein du 588e régiment de bombardement de nuit du Groupe d'Aviation n°122. Elle fit 950 sorties et fut décorée du titre de Héros de l'Union soviétique[1].

Maria Smirnova
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
TverVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Ordre du Drapeau rouge
Médaille pour la défense du Caucase
Médaille de la libération de Varsovie
Médaille du Jubilé des « 50 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945
Médaille du Jubilé des « 40 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Ordre d'Alexandre Nevski
Ordre de Lénine
Ordre de l'Étoile rouge
Héros de l'Union soviétique
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe
Médaille de Joukov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Enfance et éducationModifier

Maria Smirnova naît dans une famille de paysans. Elle étudie d'abord à l'école du village mais, à l'âge de 13 ans, elle entre dans un lycée de Tver[2]. Diplômée de l'école pédagogique en 1936, elle travaille comme institutrice dans le village de Polioujie et suit une formation de pilotage dans l'aéroclub de Kalinine. Elle commence les cours en 1937 en tant que pilote et navigatrice. Après avoir obtenu ces diplômes, elle commence à entraîner des pilotes pour les Forces aériennes soviétiques[3].

Carrière militaireModifier

Smirnova répond à un appel de La Voix de la Russie en 1941 qui propose alors aux femmes de s'engager dans l'Armée de l'air. Elle est envoyée en formation à Engels et en sortant, devient adjointe de la cheffe d'escadron du 588 NBAP, surnommé « les sorcières de la nuit ». Sa première mission est le . À la suite de la mort de sa cheffe d'escadron pendant la mission, Smirnova prend sa place[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Смирнова Мария Васильевна », sur www.warheroes.ru (consulté le )
  2. (en) Anne Noggle, A Dance With Death : Soviet Airwomen in World War II, Texas A&M University Press, , 318 p. (ISBN 978-1-58544-177-8, lire en ligne)
  3. a et b (en) Welch, Rosanne, Encyclopedia of Women in Aviation and Space, Santa Barbara, Calif, ABC-CLIO, (ISBN 978-0-87436-958-8)

Liens externesModifier