Maria Grazia Francia

actrice italienne

Maria Grazia Francia, née le à Florence dans la région de la Toscane, est une actrice italienne.

Maria Grazia Francia
Image dans Infobox.
Maria Grazia Francia en 1951
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Films notables

BiographieModifier

Maria Grazia Francia naît à Florence dans la région de la Toscane en 1931. Elle grandit dans une famille d'acteurs et déménage dans les années 1940 à Rome afin de suivre les cours du Centro sperimentale di cinematografia. Elle quitte l'institution avant l'obtention de son diplôme pour jouer au cinéma. Après un rôle de figuration dans la comédie Au diable la richesse (Abbasso la ricchezza!) de Gennaro Righelli en 1946, elle apparaît l'année suivante dans le drame social L'Honorable Angelina (L'Onorevole Angelina) de Luigi Zampa et en 1949 dans le film néoréaliste Riz amer (Riso amaro) de Giuseppe De Santis.

En 1950, elle est à l'affiche du drame Pâques sanglantes (Non c'è pace tra gli ulivi) de Giuseppe De Santis où elle est la victime malheureuse et la femme maudite de Folco Lulli. Elle est la même année l'amante d'Ermanno Randi dans le drame Giuliano bandit sicilien (I fuorilegge) d'Aldo Vergano dans lequel Randi joue le rôle d'un bandit sicilien, membre de la Cosa nostra et du Mouvement pour l'indépendance de la Sicile contre lequel se bat le frère de Maria Grazia, incarné par Vittorio Gassman. L'histoire de ce film est partiellement inspiré de la vie du bandit Salvatore Giuliano. Elle interprète la même année le rôle d'une prostituée que tente de sauver Giorgio De Lullo (it) dans le drame Il voto de Mario Bonnard qui est réalisé d'après la pièce de théâtre éponyme du dramaturge Salvatore Di Giacomo.

En 1951, elle est la fiancée d'Enrico Luzi (it) dans la comédie Auguri e figli maschi! de Giorgio Simonelli. Elle tourne ensuite pour différents réalisateurs, comme Armando Grottini, Leonardo De Mitri, Jacopo Comin ou Georg-Wilhelm Pabst, et prend notamment part au film d'aventures Milady et les Mousquetaires (Il Boia di Lilla) de Vittorio Cottafavi adapté du roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas et joue dans le drame social Onze heures sonnaient (Roma ore 11) de Giuseppe De Santis. En 1953, elle est sauvée par Armando Francioli dans le film historique Le Bourreau de Venise (I Piombi di Venezia) de Gian Paolo Callegari. Il s'agit de son dernier rôle important au cinéma. Elle obtient par la suite des rôles secondaires ou des premiers rôles dans des films à petits budgets, jouant notamment pour Max Calandri (it), Sergio Corbucci, Sergio Grieco, Raffaello Matarazzo, Roberto Bianchi Montero, Giuliano Montaldo ou Gianni Puccini. Elle s'oriente alors vers le théâtre et apparaît à la télévision dans quelques téléfilms adaptés de pièces de théâtre, avant de mettre fin à sa carrière d'actrice à la fin des années 1960.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :