Ouvrir le menu principal

Margaret Buckingham

biologiste franco-britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buckingham.
Margaret Buckingham
Naissance
Romsey[1] (Royaume-Uni)
Nationalité franco-britannique
Domaines biologie
Institutions CNRS, Institut Pasteur
Diplôme université d'Oxford
Distinctions médaille d'or du CNRS (2013)

Margaret Buckingham, née le à Romsey, au Royaume-Uni, est une biologiste moléculaire franco-britannique. Ses travaux portent sur la biologie du développement, et notamment sur le rôle des gènes dans les mécanismes de différenciation cellulaire. Membre de l'Académie des sciences depuis 2005, elle est récompensée en 2013 par la médaille d'or du CNRS[2],[1].

Sommaire

BiographieModifier

Après des études à l'université d'Oxford, Margaret Buckingham obtient un doctorat en biologie en 1971. Elle poursuit sa carrière en France où elle effectue un post-doctorat de 1971 à 1974 à l'Institut Pasteur. Elle entre au CNRS en 1975, où elle devient directrice de recherche en 1981. Elle est nommée professeur de l'Institut Pasteur en 1992[3].

Apports scientifiquesModifier

Ses travaux portent sur la formation des muscles et du cœur, englobant le domaine des cellules souches chez l'embryon et l'adulte. Elle s'est notamment intéressée aux mécanismes de régulation génétique de la différenciation.

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier