Maren Lundby

sauteuse à ski norvégienne

Maren Lundby
Image illustrative de l’article Maren Lundby
Maren Lundby à Hinzenbach en 2017.
Contexte général
Sport Saut à ski
Période active de 2007 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Gjøvik
Taille 1,73 m
Club Kolbukameratene
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 2 3 3
Coupe du monde 3 0 1
Coupe du monde (épreuves) 30 19 13

Maren Lundby, née le à Gjøvik, est une sauteuse à ski norvégienne, championne olympique en 2018, triple gagnante du classement général de la Coupe du monde en 2018, 2019 et 2020 et championne du monde en 2019.

BiographieModifier

Chez les juniors, elle est médaillée de bronze aux Championnats du monde 2014 de la catégorie. Maren Lundby fait partie des trente participantes au premier concours de saut à ski féminin disputé à Sotchi en 2014 dont elle se classe huitième. En 2015, elle est vice-championne du monde par équipes mixtes, tandis qu'ell est quinzième en individuel.

En , elle gagne un concours par équipes mixtes à Lillehammer. Elle monte sur son premier podium individuel en Coupe du monde en à Râșnov. Elle remporte sa première victoire en à Nizhni Tagil. Durant la saison 2016-2017, elle gagne trois autres épreuves de Coupe du monde qui la mènent à la troisième place au classement général derrière les Japonaises Takanashi et Ito. En et , elle remporte six concours consécutifs et se pose en tant que nouvelle dominatrice de la discipline. Elle remporte ensuite le titre olympique aux Jeux de PyeongChang 2018 puis la classement général de la Coupe du monde en fin de saison, à Rasnov, à trois épreuves de la fin, ayant déjà cumulé dix podiums pour dix concours au programme cet hiver jusqu'ici[1]. Elle gagne ensuite la manche prestigieuse d'Holmenkollen et reste sur le podium jusqu'en fin de saison.

Elle commence l'hiver sans victoire mais deux podiums à Lillehammer et un à Prémanon. À Sapporo, elle figure enfin sur la plus haute marche sur la plus haute marche du podium, qu'elle ne quitte plus pour un total de six courses à partir du deuxième concours au Mont Zaō jusqu'à Ljubno, où Sara Takanashi la bat sur le deuxième concours. Au mois de février, elle reprend la main sur ses adversaires, raflant les deux manches d'Oberstdorf. Dans la foulée, elle est sacrée championne du monde, le sur le tremplin de Seefeld. Elle remporte aussi deux médailles de bronze par équipes, dont sur le nouveau concours féminin en compagnie de Anna Odine Strøm, Ingebjørg Saglien Bråten et Silje Opseth. Sur les étapes de Lillehammer et Trondheim, elle s'adjuge une victoire a chaque fois pour gagner la première édition du Raw Air féminin. Tout comme l'hiver dernier, elle devance Katharina Althaus au classement général et collectionne donc son deuxième son deuxième globe de cristal.

Elle entame l'hiver 2019-2020 à domicile devant le public de Lillehammer, où elle remporte les deux concours individuels. Elle doit composer ensuite avec Chiara Hölzl qui remporte six concours, tandis que Lundby gagne trois autres concours, à Râșnov, puis à Ljubno, ce qui lui permet de reprendre pas mal de points à Hölzl au classement général[2], puis dont celui de Lillehammer, et compte également six deuxièmes places cet hiver. Elle remporte pour la troisième fois consécutive la Coupe du monde à l'issue de la saison.

Lors des championnats du monde 2021, elle devient la première femme de l'histoire à remporter un concours disputé sur grand tremplin[3].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Sotchi 2014   Pyeongchang 2018
Petit tremplin 8e   Or

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Liberec 2009   Oslo 2011   Val di Fiemme 2013   Falun 2015   Lahti 2017   Seefeld 2019   Oberstdorf 2021
Petit tremplin 22e 11e 25e 15e 4e   Or   Argent
Grand tremplin               Or
Par équipes mixtes     4e   Argent 5e   Bronze   Argent
Par équipes             Bronze   Bronze

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition   Zakopane 2008   Štrbské Pleso 2009   Hinterzarten 2010   Otepää 2011   Erzurum 2012   Liberec 2013   Val di Fiemme 2014
Individuel 30e 34e disqualifiée 26e 9e 20e Bronze

Coupe du mondeModifier

  • Gagnante du classement général en 2018, 2019 et 2020.
  • 62 podiums individuels : 30 victoires, 19 deuxièmes places et 13 troisièmes places.
  • 4 podiums par équipes, dont 1 victoire.

Palmarès au

VictoiresModifier

Année Lieu
2017 Nijni Taguil (Russie), Sapporo (Japon), Râșnov (Roumanie), Ljubno (Slovénie)
2018 Lillehammer (Norvège), Hinterzarten (Allemagne), Sapporo (Japon) ×2, Zaō (Japon) ×2, Ljubno (Slovénie), Râșnov (Roumanie), Oslo (Norvège)
2019 Sapporo (Japon), Zaō (Japon), Râșnov (Roumanie) ×2, Hinzenbach (Autriche) ×2, Ljubno (Slovénie), Oberstdorf (Allemagne) ×2, Lillehammer (Norvège), Trondheim (Norvège), Tchaïkovski (Russie),
2020 Lillehammer (Norvège) ×2, Râșnov (Roumanie), Ljubno (Slovénie), Lillehammer (Norvège)

Classements généraux annuelsModifier

Année Rang
2012 26e
2013 23e
2014 7e
2015 14e
2016 6e
2017 3e
2018 1re
2019 1re
2020 1re

Grand PrixModifier

  • 3e du classement général en 2017 et 2018.

Coupe continentaleModifier

  • 1 victoire.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Lundby gewinnt Gesamtweltcup im Skispringen, sur n-tv.de, le 4 mars 2018
  2. (en) « Ski jumping news - Maren Lundby soars the highest at Ljubno Ski Jumping World Cup », sur eurosport.co.uk, (consulté le 5 janvier 2021)
  3. « Maren Lundby première championne du monde de l'histoire du grand tremplin », sur lequipe.fr, (consulté le 4 mars 2021)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :