Mare Nostrum (éditions)

maison d'édition de Perpignan
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mare nostrum (homonymie).

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1990

14-11-2003 immatriculation de la société

Disparition 18/04/2018 liquidation judiciaire
Fiche d’identité
Forme juridique SàRL
Statut éditeur indépendant
Siège social Perpignan (France)
Dirigée par Philippe Salus[1]
Spécialités littérature, histoire, roman policier, ouvrages sur le patrimoine régional, etc.
Collections D'Obscurs boudoirs (récits féminins), Hic sunt dracones (récits de voyage), Trésors, Polars catalans, Polars Plein Sud, Polars rock
Langues de publication français (ouvrages originaux et traductions de l'américain, de l'anglais, du castillan et du catalan)
Diffuseurs Soleils diffusion, Le Comptoir du Livre
Filiales Ultima Necat[2]
Site web http://www.marenostrumedition.com/
Données financières
Chiffre d'affaires 49 600 € en 2015

Les éditions Mare Nostrum ont été en activité de 1990 à 2018 à Perpignan[3].

HistoireModifier

L'éditeur a organisé à deux reprises (2011 et 2012) un festival de polars, « Sang et noir »[4],[2].

La société a été placée en liquidation judiciaire le 18 avril 2018[5]

CatalogueModifier

Mare Nostrum a édité notamment une histoire des juifs catalans, une introduction à l'œuvre du rabbin médiéval de Narbonne Menahem Meïri, initiateur du dialogue interreligieux, une étude sur Picasso à Céret, un essai sur Matisse à Collioure, l'histoire de la Sanch, tradition multiséculaire, celle des métiers infamants à Perpignan au Moyen Âge, des biographies de personnalités régionales comme Charles Trenet et de l'écrivain Ludovic Massé.

Le catalogue comporte des titres sur Antonio Machado, la Retirada, les républicains espagnols, les camps de Rivesaltes, de Collioure, d'Argelès-sur-Mer, de Saint-Cyprien, du Barcarès ou du Vernet.

Mare Nostrum publie des récits de voyage de Max Aub, Patrick Gifreu, Claude Delmas, Alexandra Apperce et Jean-Marie Blas de Roblès.

Plusieurs collections de polars ont marqué une nouvelle direction de développement : "Polars catalans", "Polars Plein Sud", "Polars rose et noir", "Polars rock" (dirigée par Serguei Dounovetz)[6].

RéférencesModifier

Liens externesModifier