Marcus Porcius Cato (consul en -118)

consul romain en 118 av. J.-C.

Marcus Porcius Cato est un homme politique de la République romaine, consul en 118 av. J.-C., année de son décès.

FamilleModifier

Il est le fils aîné de Marcus Porcius Cato Licinianus, juriste reconnu, et le petit-fils du célèbre consul et censeur Caton l'Ancien[a 1],[a 2].

Il a un frère, Caius Porcius Cato, consul en 114 av. J.-C.

BiographieModifier

Il est préteur au plus tard en 121 selon les dispositions de la lex Villia[1].

En 118, il est consul avec Quintus Marcius Rex[a 3],[2]. Il est allé en Afrique, peut-être pour régler le différend entre les héritiers du roi Micipsa de Numidie[2] : Hiempsal, Adherbal et Jugurtha[a 4],[a 5], mais Cato meurt pendant son consulat[a 1],[2].

Caton est un orateur puissant. Il laisse quelques discours posthumes, qui sont conservés pendant un certain temps[a 6].

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes
  1. Broughton 1951, p. 521.
  2. a b et c Broughton 1951, p. 527.
  • Sources antiques
  1. a et b Aulu-Gelle, Noctes Atticae, XIII, 20, 9.
  2. Plutarque, Caton l'Ancien, 27, 8.
  3. Velleius Paterculus, Histoire romaine, livre I, 15
  4. Salluste, Guerre de Jugurtha, V, 6-7.
  5. Tite-Live, Periochae, résumé du livre 62.
  6. Aulu-Gelle, Noctes Atticae, XIII, 20, 10.

BibliographieModifier

  • (en) T. Robert S. Broughton (The American Philological Association), The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, Press of Case Western Reserve University (Leveland, Ohio), coll. « Philological Monographs, number XV, volume I », , 578 p.