Marcus Furius Camillus (consul en 8)

consul en l'an 8

Marcus Furius Camillus est un homme politique des débuts de l'Empire romain.

Marcus Furius Camillus
Fonctions
Sénateur romain
Proconsul
Consul
Biographie
Décès
Époque
Activités
Homme politique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Livia Scriboniana (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Gens
Statut

Il est consul en l'an 8 et l'un des amis proches du futur empereur Tibère. Il est le père de Livia Medullina qui est fiancée à Claude, prétendument à l'instigation de Tibère pour récompenser son ami loyal. Cependant, Livia meurt le jour de son mariage, en 9 ou 10[1].

En l'an 17, Furius est proconsul d'Afrique. Le numide Tacfarinas, qui a servi dans les troupes auxiliaires de l'armée romaine, rassemble autour lui de nombreux brigands, puis plus tard, il devient le meneur de la population musulame, les nomades qui vivent dans les zones désertiques à proximité du Sahara occidental. Il organise une armée pour faire des raids et tenter de détruire la domination romaine et attire à ses côtés les Maurétaniens dirigés par Mazippa. Le proconsul réunit la légion d'Afrique (Legio III Augusta) et les auxiliaires restés fidèles, et s'empresse de marcher contre Tacfarinas et ses alliés, sans renfort et en sous-nombre, de crainte que les rebelles refusent d'engager la bataille. Tacfarinas accepte le combat, mais il est nettement battu, Camillus obtenant les insignes du triomphe du Sénat sur l'instigation de Tibère[2].

Camille est aussi le père (apparemment adoptif) de Lucius Arruntius Camillus Scribonianus, consul en 32. Scribonianus est le premier instigateur d'un coup d'État majeur pendant le règne de Claude, alors qu'il est gouverneur de Dalmatie, en 42[1],[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Barbara Levick, Claudius, Yale University Press, New Haven.
  2. Tacite, Annales, II, 52.
  3. Suétone, Vie des douze Césars, Claude, 13.

AnnexesModifier