Ouvrir le menu principal

Marco Baliani

acteur italien

BiographieModifier

Proche de la gauche extra-parlementaire au début des années 1970, Marco Baliani a fondé en 1975 la compagnie Ruotalibera pour se consacrer au théâtre pour enfants. De cette expérience fondatrice naîtra en 1989 le premier exemple de théâtre-récit pour adultes, une adaptation de Michel Kolhaas d'Heinrich von Kleist.

Cet autodidacte donne alors un entretien capital, souvent reproduit ou cité, où il dit sa dette à la réflexion de Walter Benjamin sur l'art du conteur et donne certaines règles du théâtre-récit.

En 1998, il crée, d'abord pour la télévision, Corpo di stato (Corps d'état), sur l'enlèvement et le meurtre d'Aldo Moro, traduit en français par Olivier Favier. Partant de ses souvenirs personnels, il y montre comment, à un moment donné, chacun s'est retrouvé assigné à un rôle dont il ne pouvait plus sortir. Le corps encombrant de l'ancien président de la Démocratie chrétienne était devenu semblable à celui de Polynice. Publié en 2004, ce récit est accompagné d'un journal qui constitue une réflexion majeure sur l'actualité de la tragédie.

En 2004 il a publié un premier roman : Nel regno di Acilia.

Le texte français de Corps d'état est disponible dans le fonds de la Maison Antoine Vitez[1] et dans le fonds du Troisième Bureau[2].

En 2010, Marco Baliani a publié chez Titivillus, Ho cavalcato in groppa a una sedia, rassemblant vingt années de notes et de réflexions sur l'art de raconter au théâtre.

Bibliographie italienneModifier

  • Marco Baliani Kohlhaas, info beppe 1987
  • Marco Baliani Pensieri di un raccontatore di storie Genova Comune 1991
  • Marco Baliani Tracce, 1996
  • Marco Baliani Corpo di stato. Il delitto Moro: una generazione divisa, 1998
  • Marco Baliani e Felice Cappa "Francesco a testa in giu" , Assisi 23 dicembre 1999
  • Marco Baliani Pinocchio Nero Rizzoli 2005
  • Marco Baliani Nel regno di Acilia, Rizzoli 2004

Œuvre traduite en françaisModifier

  • Corps d’Etat, [« Corpo di stato. Il delitto Moro: una generazione divisa »], trad. d’Olivier Favier, Paris, Éditions de l’Amandier, 2012, 100 p. (ISBN 978 2-35516-173-5)

Bibliographie critiqueModifier

  • AAVV, Teatro di impegno civile (con un contributo su Marco Baliani), in «Sipario», luglio-agosto 2005
  • Silvia Bottiroli, Marco Baliani, Zona éditrice, 2005
  • Claudia Cannella (a c. di), Dossier Teatro di Narrazione (con un contributo di Fabrizio Fiaschini su Marco Baliani), in « Hystrio », 1/2005
  • Gerardo Guccini (a c. di), Per una nuova performance epica, in «Prove di Drammaturgia» (con un saggio, tra gli altri, su Marco Baliani), 1/2004;
  • Fabrizio Fiaschini-Alessandra Ghiglione, Marco Baliani. Racconti a teatro, Firenze, 1998
  • Gerardo Guccini, La bottega dei narratori (con una sezione dedicata a Baliani), Dino Audino editore, 2005
  • Gerardo Guccini-Michela Marelli, Stabat Mater, Le Ariette Libri, 2004
  • Carlo Presotto, L'isola e i teatri, Bulzoni, 2001
  • Simone Soriani, Sulla scena del racconto. A colloquio con Marco Baliani, Laura Curino, Marco Paolini, Ascanio Celestini, Davide Enia, Mario Perrotta, Civitella in Val di Chiana (AR), Zona, 2009
  • Simone Soriani (a cura di), Cicoria. Del teatro di Ascanio Celestini e di Gaetano Ventriglia, Corazzano - PI, Titivillus 2006 (con un lungo e ricco contributo critico sul teatro di narrazione a firma di Gerardo Guccini).
  • Fernando Rotondo, Pinocchio ragazzo spazzatura, in « Sfoglialibro », décembre 2005
  • F.Fortini- F.Loi -G.D’Elia Antigone delle città o dell’insepoltura del corpo del fratello drammaturgie di M.Baliani a c. di B.Tognolini (1991-1992)

Livres audio en italienModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier