Marcia Lucas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
ModestoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Los Angeles City College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoints
Enfant
Amanda Lucas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Marcia Lucas (née Marcia Lou Griffin le à Modesto, Californie) est une monteuse américaine. Elle a participé au montage de plusieurs films américains les plus emblématiques des années 70, notamment American Graffiti, Taxi Driver ou encore La Guerre des étoiles, pour lequel elle obtient en 1978, avec Paul Hirsch, et Richard Chew, l'Oscar du meilleur montage.

BiographieModifier

Fille d'un père militaire et élevée dans la vallée de San Fernando, Marcia Lou Griffin connait une enfance précaire. Divorcée, sa mère Mae doit s'occuper seule de ses deux filles, sans aide financière du père qui s'est remarié. Dès sa jeunesse et pour compenser les difficultés, Marcia travaille le jour et va à l'école la nuit. Une éthique qui va définir son caractère et son succès futur.

Elle fait ses débuts dans le montage en travaillant à la Sandler Film Library, dans l'exploitation des archives requises par les producteurs. Grimpant rapidement les échelons de la profession, Marcia obtient un poste d'assistante monteuse auprès de Verna Fields. C'est là qu'elle fait la rencontre de George Lucas, également assistant de Fields. Chacun passionné par le montage, les deux finissent par sortir ensemble malgré leurs tempéraments opposés. George et Marcia se marient le .

En plus de leur vie commune, Marcia joue un rôle déterminant dans le montage des films de son mari, dès THX 1138 et American Graffiti. Devant l'indécision de son mari, c'est également elle qui fait embaucher Mark Hamill après le casting de Star Wars[1]. Elle obtient même l'Oscar du meilleur montage pour La Guerre des étoiles. Sur ce film, c'est Marcia qui suggère à George de faire tuer Ben Kenobi, comme le personnage n'a aucune utilité narrative dans le troisième acte[2]. A la même époque, elle collabore régulièrement au montage des films de Martin Scorsese. Au cours de la post-production des Aventuriers de l'arche perdue, Marcia remarque l'absence de Marion Ravenwood dans la scène finale, ce qui avait échappé à Steven Spielberg et à Lucas.

Elle intervient sur des films prestigieux comme Easy Riders, Raging Bull.

George Lucas est stérile, aussi ils adoptent ensemble une fille, Amanda, en 1981. Marcia met sa carrière de côté pour s'occuper de leur enfant, mais une distance s'installe progressivement dans le couple, due surtout au quotidien chargé du réalisateur, monopolisé par ses activités en tant que producteur et homme d'affaires[3].

Durant le tournage du Retour du Jedi que George Lucas supervise en personne, Marcia entame une liaison avec Tom Rodrigues, un artisan chargé des vitraux au Skywalker Ranch, alors en construction. Une fois que son mari l'apprend, ils divorcent en 1983, à la grande surprise de leurs proches. Comme Marcia dispose de la moitié des parts de Lucasfilm, il est estimé que l'arrangement s'est fait aux alentours de 50 millions de dollars[4]. Elle épouse Tom Rodrigues dont, en 1985, elle a une fille Amy Rodrigues, et dont elle divorce en 1993.

Dans les années qui suivent, Marcia disparaît peu à peu du monde du cinéma et de la vie publique. Bien qu'elle anime quelques séminaires à l'Université de Californie du Sud dans les années 1980, elle est progressivement désertée de l'entourage de George Lucas, qui ne veut plus entendre parler de son ex-femme. Au point que Marcia est à peine mentionnée dans les biographies officielles du cinéaste.

Elle ne donne aucune interview sur leur relation ou son travail, à l'exception du journaliste Peter Biskind pour son livre Le Nouvel Hollywood, publié en 1997. Un seul article[5], écrit sur un site anglophone, retrace son parcours en détails comme il est rarement évoqué dans les médias.

Mark Hamill dans une interview cite Marcia pour ses contributions dans Star Wars[6]. Le cinéaste John Milius salue ses contributions pour ses propres films, ceux de George Lucas, et de Steven Spielberg[7], et Martin Scorsese, la cite comme l'une des meilleures monteuses qu'il ait connus[8].

FilmographieModifier

MonteuseModifier

Notes et référencesModifier

  1. François Forestier, « Comment je suis devenu Luke Skywalker », L'Obs, no 2770,‎ du 7 au 13 décembre 2017, p. 97 à 101 (ISSN 0029-4713)
  2. « The 'secret weapon' behind Star Wars » (consulté le 17 janvier 2017)
  3. Michael Kaminski, The Secret History of Star Wars (lire en ligne)
  4. Rafik Djoumi, George Lucas, l'homme derrière le mythe, Absolum, , p. 203
  5. « In Tribute to Marcia Lucas » (consulté le 16 janvier 2017)
  6. (en) Walter Chaw, « A Funny Thing Happened on the Way to Toshi's Station: FFC Interviews Mark Hamill », Film Freak Central,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2015)
  7. dans Mythmaker: The Life and Work of George Lucas
  8. https://web.archive.org/web/20100131135422/http://secrethistoryofstarwars.com/marcialucas.html

Liens externesModifier