Marche de Toscane

La marche de Toscane (en italien : Marca di Tuscia ; prononcé : ['marka di 'tu∫∫ja]) fut une marche aux frontières du royaume d'Italie et du Saint-Empire pendant le Moyen Âge.

Marche de Toscane
(it) Marca di Tuscia

8121197

Description de cette image, également commentée ci-après
La marche de Toscane au sein du royaume d'Italie vers 1000.
Informations générales
Statut Marche d'Italie au sein de l'Empire carolingien puis du Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire.
Capitale Lucques (846-1057)
Florence (1057-1116)
Langue(s) Italien
Religion Catholicisme
Histoire et événements
774 Conquête du royaume lombard par Charlemagne
812 Boniface Ier margrave
931 Boson d'Arles margrave
1027 Boniface de Canossa nommé margrave par Conrad II le Salique
1115 Mort de Mathilde de Toscane
Margrave de Toscane
(1er) 812–813 Boniface Ier
(Der) 1195–1197 Philippe de Souabe

Entités précédentes :

Localisée au nord de l'Italie centrale, elle fut bordée par les États pontificaux au sud, la mer Ligurienne à l'ouest et la Lombardie au nord. Elle comprenait un ensemble de comtés, essentiellement le long de la vallée du fleuve Arno, originellement centrés au tour de Lucques.

HistoireModifier

Le margraviat est une création des souverains de l'Empire carolingien : la Toscane était l'un des duchés du royaume lombard (Lombardie majeure) jusqu'à ce que les rois des Francs intervinrent dans le conflit avec le pape Étienne II. Lors de la donation de Pépin en 754, les domaines autour de Viterbe au sud ont été rattachés aux États de l'Église. Après que le royaume lombard a été conquis par les forces de Charlemagne en 774, la région au nord est incorporée à l'Italie impériale.

Le premier seigneur de Toscane était Boniface Ier, un noble bavarois qui est nommé comte de Lucques en 812. Ses descendants ont accédé au titre de margrave vers 845 ; ils gouvernent la marche jusqu'en 931, date à laquelle Lambert de Toscane a été destitué par Hugues d'Arles, roi d'Italie, qui a nommé son frère Boson margrave. La dynastie des Bosonides ont gouverné jusqu'en 1001.

En 1027, la Toscane a de nouveau été confisquée par l'empereur Conrad II le Salique et remise au comte Boniface de Canossa. La maison Canossa puissante était un allié de la dynastie franconienne, mais, au fil du temps, faisait même concurrence aux souverains du Saint-Empire en Italie. La fille et héritière de Boniface, Mathilde de Toscane, régnait sur de vastes régions s'étendant de la Toscane jusqu'au patrimoine des Canossa en Émilie.

À la mort de Mathilde, en 1115, le temps des princes puissants du pays est terminé. Après les années du règne d'un grand nombre de gouverneurs (vicaires) impérials, différentes cités-États, républiques maritimes et communes se sont formées, dont notamment la république de Florence qui devint le grand-duché de Toscane sous le règne des Médicis en 1569.

Liste des margraves de ToscaneModifier

Maison de BonifaceModifier

  • 812–813 : Boniface Ier
  • 828–834 : Boniface II
    • 835–845 : Aganus, hors dynastie
  • 847–884 : Adalbert I, fils de Boniface II
  • 886–915 : Adalbert II, fils d'Adalbert Ier
  • 920–929 : Guy, fils d'Aldabert II et demi-frère d'Hugues d'Arles par sa mère Berthe
  • 929–931 : Lambert († 932), frère de Guy et demi-frère d'Hugues d'Arles

BosonidesModifier

  • 931–936 : Boson, frère d'Hugues d'Arles
  • 936–961 : Hubert, fils illégitime d'Hugues d'Arles
  • 961–1001 : Hugues, fils d'Hubert

DiversModifier

  • 1004–1011 : Boniface III, comte de Bologne
  • 1014–1027 : Rainier († 1027), également duc de Spolète

Maison de CanossaModifier

Après la mort de Mathilde, la Toscane est dirigée par des gouverneurs amovibles sous le titre de vicaire et marquis.

Vicaires impériauxModifier

À la mort de l'empereur Henri VI en 1197, la Toscane échappe « de facto » au pouvoir impérial. Les villes s'unissent dans la Ligue toscane sous l'égide de Florence.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • Wickham, Chris. Early Medieval Italy: Central Power and Local Society 400–1000. MacMillan Press: 1981.