Ouvrir le menu principal

Marcel de Coppet

administrateur colonial français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coppet (homonymie).
Marcel de Coppet
Fonctions
Gouverneur général de Madagascar (d)
Gouverneur du Dahomey
Gouverneur général de l'Afrique-Occidentale française
Gouverneur de la Côte française des Somalis
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jules Marcel de Coppet
Nationalité
Formation
École nationale des langues orientales vivantes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jules Marcel de Coppet (né le à Paris et mort le à Quiberville) est un administrateur colonial français. C'est également un acteur de la vie intellectuelle et littéraire de son temps, proche d'André Gide et surtout de Roger Martin du Gard dont il épouse la fille.

Sommaire

BiographieModifier

Marcel de Coppet est issu d'un milieu protestant. Il passe une licence de droit et est diplômé en malgache de l'École des langues orientales. Franc-maçon, il appartient à la Grande Loge de France[1].

Il épouse Christiane Martin du Gard avec laquelle il a deux enfants, Daniel[2] (1933-2002, anthropologue, directeur d'études à l'EHESS) et Anne-Véronique.

Carrière colonialeModifier

Il commence sa carrière coloniale en 1908 à Madagascar, où il est attaché au cabinet du gouverneur, puis au Sénégal en 1910. Nommé administrateur en 1917, il est envoyé en Guinée. Il devient administrateur en chef en 1923, et gouverneur par intérim du Tchad de 1926 à 1928. C'est à ce poste qu'il reçoit André Gide, qui publiera ensuite Voyage au Congo et Le Retour du Tchad.

À nouveau gouverneur par intérim du Tchad de 1929 à 1932. Il est gouverneur du Dahomey (actuel Bénin) de 1933 à 1934. Gouverneur de la Côte française des Somalis, d'août 1934 à juin 1935, il est rappelé en France après la mort de l'élève-administrateur Albert Bernard et pour avoir proposé de transférer des territoires à l'Italie sans attendre la ratification de l'accord « Laval-Mussolini ». En novembre 1935, il est nommé lieutenant-gouverneur de Mauritanie.

Ses amitiés socialistes [3] lui permettent de devenir gouverneur général de l'Afrique-Occidentale française (AOF) le . Il fait alors réaliser une enquête sur les femmes et la famille en AOF par Denise Moran. Il est remplacé le , à la fin du gouvernement du Front populaire. À son départ, Léon Geismar fait fonction pendant quelques mois, avant l'arrivée de Pierre Boisson.

Il succède à Léon Cayla comme gouverneur général de Madagascar de juin 1939 à l'été 1940. Il est limogé par le régime de Vichy pour avoir tenté de maintenir la Grande Île dans la guerre au côté des Britanniques, et révoqué le 25 novembre 1940. Il est remplacé par Léon Cayla[4].

Réintégré dans l'administration coloniale en septembre 1944, nommé au Conseil d'État en décembre 1945, il devient haut-commissaire à Madagascar en mars 1946, où il assiste au début de l'insurrection et organise sa répression jusqu'en décembre 1947.

Il dirige les parties consacrées à Madagascar d'une encyclopédie publiée en 1947. Il est président du conseil d'administration de la Banque de l'AOF en 1948.

PublicationsModifier

  • de Coppet (Marcel), «Madagascar, Réunion», in Encyclopédie de l'empire français, Paris, 2 volumes, 1947

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Tronchon, L'insurrection malgache de 1947 : essai d'interprétation historique, Karthala, 1986, 399 p.
  2. Sylvie Lacombe, « Hommage à Daniel de Coppet (1933-2002) », Anthropologie et Sociétés, vol. 26, no 1, 2002, p. 233-234 [1]
  3. Hommes et destins.
  4. Article de la fondation de la France libre Madagascar dans la guerre.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Hommes et destins : dictionnaire biographique d'Outre-mer, Paris, Académie des sciences d'outre-mer, Paris, Académie des sciences d'outre-mer, 1981, p. 144 (ISBN 2-900098-03-3)
  • Patrick Cabanel, « Coppet Jules Marcel (de) », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 731-732 (ISBN 978-2846211901)
  • Alain Couturier, Le Gouverneur et son miroir Marcel de Coppet (1881-1968), (ISBN 2296018238, lire en ligne) (inscription nécessaire) – via L'Harmattan

Articles connexesModifier

Liens externesModifier