Marceau (cuirassé)

navire de guerre

Marceau
Image illustrative de l’article Marceau (cuirassé)
Type Cuirassé
Classe Marceau
Histoire
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Forges et Chantiers de la Méditerranée La Seyne-sur-Mer
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Retiré le
Équipage
Commandant Marquis (1895)
Merleaux-Ponty (1897)
Caractéristiques techniques
Longueur 101,6 m
Maître-bau 20,2 m
Tirant d'eau 8,4 m
Déplacement 10 850 tjb
Propulsion 2 machines à vapeur (8 chaudières)
Puissance 11 000 cv
Vitesse 16 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture 460 mm
pont 80 mm
barbette 400 mm
kiosque 150 mm
Armement 4 canons de 340 mm
16 canons de 138 mm
4 canons AA de 65 mm
9 canons de 47 mm
5 tubes lance-torpilles de 450 mm
Rayon d'action 740 tonnes de charbon

Le Marceau était un cuirassé à tourelle et barbette de la classe Marceau de la marine française, mis en chantier à La Seyne-sur-Mer à partir de 1881 aux Forges et Chantiers de la Méditerranée.

HistoireModifier

Il a servi dans l'escadre de la Méditerranée jusqu'en 1900, puis il a subi une importante refonte dans son chantier naval d'origine avant d'être mis en réserve à l'arsenal de Toulon. De nouveau en service en 1906, il a été utilisé pour l'entraînement de l'école des apprentis torpilleurs. Pendant la Première Guerre mondiale il a été utilisé comme navire-atelier et ravitailleur de sous-marins à Malte et à Corfou.

Après 1918, il a été à nouveau mis en réserve au port de Bizerte. En 1921, il a été rayé des listes et vendu pour démolition. Lors de son remorquage vers Toulon par le Marius Chambon il échoua sur la côte, près de Bizerte, durant une tempête et fut démoli sur place.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :