Ouvrir le menu principal

Marc Salyers

joueur de basket-ball américain

Marc Salyers
Image illustrative de l’article Marc Salyers
En décembre 2007 à Clermont-Ferrand (Euroligue)
Fiche d’identité
Nom complet Marc Salyers
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (40 ans)
Chicago
Taille 2,05 m (6 9)
Poids 104 kg (229 lb)
Surnom Hollywood
Situation en club
Poste Ailier
Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1997-2001 Université Samford
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006
2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013
2014
Cimberlo Novara
Cimberlo Novara
Oyak Renault
Pau-Orthez
Fenerbahçe SK
Gravelines-Dunkerque
KTF Magicwings
RB Montecatini Terme
Roanne
Roanne
Marioupol
Le Mans
Pallacanestro Biella
BC Soukhoumi
Sagesse Beyrouth
Trabzonspor Basketball
Al Mouttahed Tripoli
Le Havre
Orchies
17,9
19,4
25,3
10,3
13,4
04,3
-
16,2
19,1
19,7
11,8
12,1
-
-
-
-
-
17,0
12,8

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Marc Salyers, est un joueur américain de basket-ball, né le 28 février 1979 à Chicago (États-Unis). Marc Salyers évolue au poste d'intérieur et mesure 2,06 m.

BiographieModifier

Après une saison universitaire effectuée à l'université Samford, et une année de senior à 17,2 points de moyenne, il rejoint l'Europe. Il évolue tout d'abord en LegaDue, dans le club Cimberlo Novara durant deux saisons. Ses prestations dans ce dernier club attirent l'attention de quelques équipes de NBA mais une blessure à la cheville met fin à ses ambitions[1].

À l'issue de ces deux saisons, il part évoluer dans la ligue turque, rejoignant le club d'Oyak Bursa. En fin de saison, il rejoint le club français de Pau Orthez, apportant avec 10,3 points et 3,8 rebonds en 25 minutes de 9 rencontres. Il remporte le titre de champion de France avec Pau-Orthez[2].

Il retourne en Turquie, évoluant à Fenerbahçe. Lors de la saison suivante, il évolue dans trois clubs : Gravelines en France, Pusan Magic Wings en Corée du Sud et Agricola Gloria Montecatini en LegaDue italienne.

Il signe pour la saison suivante pour le club français de Chorale Roanne Basket. Son club remporte la semaine des As face au tenant du titre Le Mans. Salyers est récompensé à titre individuel du titre de MVP de la compétition. Lors des plays-offs du championnat de France, Roanne élimine en deux manches Cholet puis élimine lors du match décisif Chalon. Lors de la finale face à Nancy, les joueurs de la Chorale remportent le titre et Salyers est élu MVP de la finale[2].

Ce titre donne au club un ticket pour l'Euroligue 2007-08. Malgré une élimination à l'issue du premier tour, Salyers se voit finalement récompenser du Trophée Alphonso Ford, trophée récompensant le meilleur marqueur de la compétition[3],[4]. Durant celle-ci sa meilleure performance est 40 points marqués face au club turc de Fenerbahçe. Marc Salyers aura vécu ses plus belles heures de gloire à La Chorale de Roanne, c'est sa famille comme il le dit[5].

Marc Salyers en accord avec les dirigeants de la Chorale de Roanne au terme de la saison 2007-2008 et des play-offs, rejoint le club ukrainien de Marioupol. Ce dernier connait des problèmes financiers[6]. Le 18 juillet 2009, il revient en France en signant pour une saison en faveur du club de Le Mans Sarthe Basket[6]. Après avoir évolué en Italie avec Biella, avec 11,1 points, 4,6 rebonds, 1,6 passe en 30 rencontres, puis avec les clubs de BC Soukhoumi, Sagesse Beyrouth, Trabzonspor Basketball, il retrouve son ancien entraîneur de Roanne Jean-Denys Choulet au club libanais de Al Mouttahed Tripoli.

En octobre 2013, il signe un contrat de pigiste médical jusqu'au mois de décembre en faveur du Havre[7], un club qu'il quitte au bout de trois rencontres[8]. À la fin de l'année 2013, il signe à Orchies[9].

Clubs successifsModifier

PalmarèsModifier

En clubModifier

Distinctions personnellesModifier

  • Vainqueur du trophée Alphonso Ford récompensant le meilleur marqueur de l'Euroligue pour la saison 2007-2008[3],[4] avec La Chorale de Roanne
  • Convocation au All-Star Game 2007 de la LNB (5 majeur étranger + concours à 3 pts)
  • MVP du mois d'Octobre 2007 décerné par la LNB
  • MVP de la finale du championnat de France de Pro A, saison 2006-2007 avec La Chorale de Roanne
  • 2e au classement pour le MVP étranger de la saison de Pro A, saison 2006-2007 avec La Chorale de Roanne
  • 2e meilleur marqueur (19,1 pts) et 2e meilleure évaluation (20,4) du championnat de France Pro A, saison 2006-2007 avec La Chorale de Roanne
  • MVP du mois de janvier 2007 décerné par la LNB avec La Chorale de Roanne
  • MVP de la Semaine des As 2007 avec La Chorale de Roanne
  • Participation au All-Star Game 2006 de la LNB (il finit meilleur marqueur avec 20 pts)
  • Participation au All-Star Game de la FIBA Europe League en 2005
  • Meilleur marqueur (26,4 points) du championnat de Turc TBL, saison 2003-2004.
  • Participation au All-Star Game Turc en 2005
  • Nommé dans la TAAC 1st Team en 2000 et 2001
  • Nommé dans la TAAC All-Tournament Team en 2000 et 2001
  • Nommé MVP du TAAC Tournament en 2000 et 2001
  • Nommé MVP du Brescia University Pro-Am Tournament en 2000
  • Nommé dans la TAAC 2nd Team en 1999

Notes et référencesModifier

  1. Le très haut du panier, portrait dans l'Équipe magazine du 8 mars 2008
  2. a et b 20 ans de basket pro, Basket News, (ISBN 2702138713)
  3. a et b Marc Salyers récompensé par le Trophée Alphonso Ford
  4. a et b (en) Alphonso Ford Top Scorer Trophy: Marc Salyers, Roanne
  5. Emile Vaizand, « Marc Salyers : « Roanne, c’est mon équipe, ma famille » », sur catch-and-shoot.com,
  6. a et b Emmanuel Quintin, « Le Mans s'offre Salyers », sur lefigaro.fr,
  7. Alexandre Lacoste, « Officiel : Marc Salyers signe au Havre », sur catch-and-shoot.com,
  8. 76actu, « Officiel : Marc Salyers, jugé trop fort, quitte Le Havre! », sur 76actu.fr,
  9. Alexandre Lacoste, « Orchies va s’offrir Marc Salyers, une légende du championnat de France », sur catch-and-shoot.com,

Liens externesModifier