Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Marble House
Marble House in Newport 01.jpg

Face Ouest, vu de Bellevue Avenue.

Présentation
Type
Style
Beaux Arts
Architecte
Richard Morris Hunt
Construction
1888-1892
Statut patrimonial

U.S. National Register of Historic Places U.S. National Historic Landmark U.S. National Historic Landmark District

Contributing Property
Localisation
Pays
Commune
Newport
Adresse
596 Bellevue Avenue
Coordonnées

Marble House est un manoir construit pendant l'Âge d'or et situé au 596 Bellevue Avenue à Newport, à Rhode Island, maintenant ouvert au public comme un musée géré par la société de conservation du comté de Newport. Il a été conçu par la société architecte Richard Morris Hunt. Pour une maison américaine, il était sans précédent dans la conception et l'opulence quand il a été construit. Son portique avant, qui sert également de porte cochère, ressemble à celle de la Maison-Blanche[1].

Sommaire

HistoireModifier

Le manoir a été construit comme un "chalet" de retraite" d'été entre 1888 et 1892 pour Alva et William Kissam Vanderbilt. Ce fut un point de repère social qui contribua à déclencher la transformation de Newport à partir d'une colonie relativement détendue d'été de maisons en bois à une station de palais de pierre opulents. Le manoir de cinquante pièces exigeait un personnel de 36 domestiques, y compris les majordomes, servantes, cochers et valets[2]. Le manoir a coûté 11 millions $ (260 millions $ en dollars de 2009) dont 7 millions $ ont été dépensés sur 14 000 m³ de marbre[1],[3]. Le frère aîné de William, Cornelius Vanderbilt II construit ensuite le plus grand des «chalets» à Newport, The Breakers, entre 1893 et 1895[4].

Lorsqu'Alva Vanderbilt divorça de William en 1895, elle possédait déjà Marble House (reçu en tant que présent pour son 39e anniversaire)[5]. Après son remariage en 1896 à Oliver Belmont, elle déménagea dans la maison de Belmont, à Belcourt. Après la mort de ce dernier, elle rouvrit Marble House et y ajouta la maison de thé chinoise sur la falaise en bord de mer, où elle organisa des rassemblements en faveur du suffrage des femmes[1].

 
La Maison de thé

Alva Belmont ferma la maison de façon permanente en 1919, quand elle déménagea en France pour se rapprocher de sa fille, Consuelo Vanderbilt. Là, elle partage son temps entre une maison de ville de Paris, une villa sur la Côte d'Azur, et le château d'Augerville, qu'elle fit restaurer[5]. Elle vendit la maison à Frederick H. Prince en 1932, moins d'un an avant sa mort. En 1963, la société de conservation du comté de Newport acheta la maison du prince Trust, grâce au financement fourni par Harold Stirling Vanderbilt, le plus jeune fils du couple Vanderbilt. Le Trust fit don des meubles du manoir directement à la société de conservation[6].

Le manoir a été ajouté au registre national des lieux historiques, le 10 septembre 1971. Le ministère de l'Intérieur désigna la résidence comme monument historique national le 17 février 2006. Le quartier historique de Bellevue Avenue, qui comprend Marble House et bien d'autres demeures historiques de Newport, a été ajouté au registre le 8 décembre 1972. Marble House fut par la suite désigné comme Historic District National Landmark, le 11 mai 1976[7].

ConceptionModifier

Marble House est l'un des premiers exemples de l'architecture Beaux-Arts aux États-Unis, avec un design inspiré du Petit Trianon au château de Versailles. Jules Allard et Fils, à Paris, d'abord embauchés par les Vanderbilt pour concevoir certains des intérieurs pour leur Petit Château sur la Cinquième Avenue à Manhattan, conçut également les intérieurs d'inspiration française de Marble House. Les motifs ont été conçus par l'architecte paysagiste Ernest W. Bowditch[4].

La maison est un bâtiment en forme de U. Bien que cela semble être une structure à deux étages, il est en réalité réparti sur quatre niveaux. Les zones de cuisine et de service sont situées au niveau du sous-sol, des salles de réception au rez-de-chaussée, chambres à coucher au deuxième étage, et les quartiers des serviteurs sur le niveau le plus élevé caché. La partie portante des murs est en briques, avec les faces extérieures en marbre blanc venant du village de Tuckahoe, dans le Comté de Westchester.

La façade de la maison dispose de baies qui sont définies par deux pilastres corinthiens. Les châssis des fenêtres sont cintrés au rez-de-chaussée et rectangulaires au second niveau sur la plupart de la façade. Une rampe de transport en marbre incurvé, menée par une fontaine semi-circulaire avec des masques grotesques, couvre toute la façade occidentale. Les masques servent de jets d'eau. Le centre de cette façade, face à Bellevue Avenue, dispose d'un portique tétrastyle corinthien monumental. Les façades nord et sud correspondent à l'ouest dans la conception de base. La façade est, face à l'océan Atlantique, est divisée en une aile de chaque côté. Ces ailes entourent une terrasse en marbre et sont entourées par une balustrade en marbre au rez-de-chaussée. La partie centrale de cette façade se distingue des autres, avec quatre baies au rez-de-chaussée surmontées de fenêtres cintrées au deuxième étage.

L'intérieur dispose d'un certain nombre de pièces remarquables. L'entrée possède deux portes de style baroque français, chacune pesant une tonne et demie. Les deux sont embellies par le monogramme "WV" mis en un médaillon ovale. Elles ont été faites à la John Williams Bronze Foundry à New York. La cage d'escalier est une pièce à deux étages qui dispose de murs et un grand escalier de marbre jaune de Sienne, dont les balustrades sont en fer forgé et bronze doré. Le garde-corps est basé sur des modèles à Versailles. Une peinture de plafond vénitien du 18ème siècle, avec des dieux et des déesses orne le plafond.

 
Façade arrière, face à l'océan

L'architecte Richard Morris Hunt embaucha Giuseppe Moretti pour produire des frises et des statues en marbre pour l'intérieur, y compris les travaux sur les bas-reliefs de Hunt et Jules Hardouin-Mansart, l'architecte maître pour Louis XIV lors de la construction du château de Versailles; et qui se tenaient côte à côte sur le niveau de l'escalier de la mezzanine. Le Grand Salon, conçu par Allard et Fils, a servi de salle de bal et de réception. Conçu dans le style Louis XIV, il dispose de soie verte de velours d'ameublement et des rideaux. Les originaux ont été faits par Prelle. Les murs sont en bois sculpté et des panneaux dorés représentent des scènes de la mythologie classique, inspirées par les panneaux et les trophées qui ornent la galerie d'Apollon au Louvre. Le plafond comporte une peinture française du XVIIIe siècle à la manière de Pietro da Cortona représentant Minerve, avec un encadrement adapté du plafond de la chambre de la Reine à Versailles.

 
La salle à manger

La salle gothique, dans le style néo-gothique, a été conçue pour afficher la collection d'objets décoratifs médiévaux et Renaissance d'Alva Vanderbilt. La cheminée en pierre dans la salle a été copiée par Allard et Fils dans la maison de Jacques Cœur à Bourges. Le mobilier fut fait par Gilbert Cuel. La bibliothèque est dans le style rococo. Elle servait à la fois comme chambre de réveil et de bibliothèque. Les portes et les bibliothèques, en noyer sculpté, étaient une collaboration entre Allard et Cuel. La salle à manger dispose de marbre numide rose et des chapiteaux et des trophées en bronze doré. Le foyer est une réplique de celui du salon d'Hercule à Versailles. Le plafond est décoré avec un motif de chasse et de pêche, avec un plafond à la française du 18ème siècle dans le centre. La chambre à coucher d'Alva Vanderbilt, au deuxième étage, est dans le style Louis XIV. Le plafond de cette salle est orné de peinture à son plafond circulaire d'Athéna, peinte vers 1721 par Giovanni Antonio Pellegrini. Il était à l'origine dans la bibliothèque du palais Pisani Moretta à Venise.

Lieu de tournageModifier

Les intérieurs du manoir ont fait leur apparition dans plusieurs films ou séries télévisées. Quelques scènes pour la série de 1972-1973 : l'Amérique, le film de 1974 : Gasby le Magnifique, la mini-série de 1995 : The Buccaneers, le film de 1997 : Amistad et le film de 2008 : 27 robes ont été tournées[8]. En été 2012, Victoria Secret y filma une de ses publicités[9].

Notes et référencesModifier

  1. a, b et c (en) James L. Yarnell, Newport Through Its Architecture: A History of Styles from Postmedieval to Postmodern, University Press of New England, (lire en ligne), p. 137-141
  2. (en) « Alva Vanderbilt Belmont », sur http://xroads.virginia.edu/
  3. (en) « "Newport Rhode Island Inn Mansion Tours" », sur marshallslocuminn.com
  4. a et b (en) John T. Hopf,, The Complete Book of Newport Mansions.,
  5. a et b (en) Amanda Mackenzie Randall, Consuelo and Alva Vanderbilt: The Story of a Daughter and a Mother in the Gilded Age, Stuart, (ISBN 978-0-06-621418-4), p. 431-435
  6. (en) Wayne Craven, Gilded Mansions: Grand Architecture and High Society, W. W. Norton & Company., , p. 170
  7. (en) National Register of Historic Places. National Park Service., « "National Register Information System" », sur http://npgallery.nps.gov/
  8. (en) « Marble House - 596 Bellevue Avenue, Newport, Rhode Island, USA », sur imdb.com
  9. (en) « Exclusive! Behind the Scenes Look At The Victoria's Secret 2012 Holiday Campaign », sur aol.com,

Lien externeModifier