Ouvrir le menu principal

Le monument dédié aux résistants du maquis situé au carrefour de la Résistance dans la forêt d'Orléans

Le maquis de Lorris est le plus important maquis organisé dans le département du Loiret par les résistants français à l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Il tient son nom de la commune de Lorris à proximité de laquelle il est situé.

DescriptionModifier

Le maquis s'organise au Nord-Est d'Orléans, dans le massif de Lorris de la forêt d'Orléans. Il était dirigé par Marc O'Neill[1].

La liste officielle des prisonniers de guerre du 22 décembre 1940, indique que plusieurs résistants du maquis de Lorris furent déportés pour être incarcérés dans les camps d'Oflag (pour les officiers) et ceux de Stalag (pour les soldats)[2].

Le , des résistants et civils français sont tués par les forces allemandes au niveau du carrefour d'Orléans[3] ; rebaptisé après la guerre Carrefour de la Résistance, les cénotaphes d'une cinquantaine de maquisards s'y élèvent.

Notes et référencesModifier

  1. Le Journal de Gien du 23 août 1984 dans Pierre Jérosme, De l'engagement de la nation française dans la triste aventure du gouvernement de Vichy, L'Harmattan, coll. « Mémoire du XXe siècle », 179 p. (ISBN 9782738425454, lire en ligne), p. 174
  2. Fouilhoux, Alphonse., Lettres à ma mère : un prisonnier du stalag IIA, originaire d'Yronde-et-Buron, près Vic-le-Comte, Puy-de-Dôme, témoigne, Crebu Nigo, (ISBN 9782919341108 et 2919341103, OCLC 903598471, lire en ligne)
  3. Dominique Auzias, Le Petit Futé Châteaux de la Loire, Le Petit Futé, , 516 p. (ISBN 9782746928275, lire en ligne), p. 363

BibliographieModifier

  • Le maquis de Lorris, sans date ni auteur, imprimerie Les Impressions Modernes à Briare. Son préfacier, le commandant d'Aboville, indique que ce livre est destiné aux anciens du Maquis de Lorris.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :