Manuel Comnène (frère d'Alexis Ier Comnène)

curopalate (noblesse impériale) et prôtostrator (militaire) byzantin

Manuel Comnène
Seal of Manuel Komnenos, kouropalates.jpg
Fonctions
Curopalate
Protostrator
Biographie
Décès
Activités
Militaire, chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Marie Comnène (d)
Eudocie Comnène (d)
Alexis Ier Comnène
Théodora Comnène (d)
Isaac Comnène
Adrien Comnène
Nicéphore ComnèneVoir et modifier les données sur Wikidata

Manuel Comnène est le fils d'Anne Dalassène et de Jean Comnène. Il est aussi le neveu d'Isaac Comnène et le frère aîné d'Alexis Ier.

Sous le règne de Romain IV, il obtient la dignité, à l'époque assez exceptionnelle, de curopalate[1] et la charge de prôtostrator[2]. Vers 1070, il dirige les troupes byzantines en Anatolie mais il est vaincu et capturé. Cependant, il convainc le chef turc qui le détient de faire défection et de rejoindre Constantinople pour s'allier à l'empereur Romain. Il participe ensuite aux débuts de la campagne de 1071[3]. Mais, malade, il meurt rapidement au monastère de la vierge d'Alypos en Asie Mineure[4]. Sa mère n'hésite pas alors à envoyer auprès de l'empereur son troisième fils, le futur Alexis Ier, afin de maintenir les positions de la famille. Mais Romain IV estime qu'il est trop jeune et lui ordonne de rentrer chez lui à Constantinople.

Manuel laisse une fille un temps fiancée au petit-fils de Nicéphore III Botaniatès avant le coup d'État d'Alexis Ier[5]. Il avait adopté comme protecteur saint Georges, le protecteur de la famille, mais aussi saint Théodore et saint Démétrios, ce qui suggérerait qu'il pouvait commander en Orient et en Occident.

Notes et référencesModifier

  1. Cette dignité est en effet réservée généralement aux membres de la famille impériale jusqu'au Xe siècle.
  2. Cela correspond au commandement des corps de cavalerie de l'armée byzantine.
  3. Élisabeth Malamut, Alexis Ier Comnène, éditions Ellipses, 2007, p. 42.
  4. Élisabeth Malamut, Alexis Ier Comnène, éditions Ellipses, 2007, p. 134.
  5. Élisabeth Malamut, Alexis Ier Comnène, éditions Ellipses, 2007, p. 56.