Manjul Bhargava

Manjul Bhargava
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
HamiltonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Membre de
Maître
Dir. de thèse
Distinctions

Manjul Bhargava, (hindi: मंजुल भार्गव) né le à Hamilton, est un mathématicien indo-canado-américain, lauréat de la médaille Fields en 2014[1]. Il est principalement connu pour ses contributions en théorie des nombres, ainsi que pour ses résultats sur la conjecture de Birch et Swinnerton-Dyer.

BiographieModifier

La mère de Bhargava, Mira Bhargava, est mathématicienne à l'université Hofstra, aux États-Unis, tandis que son père est chimiste[2]. Bhargava est né à Hamilton, en Ontario, au Canada, mais a grandi à Long Island à New York[3].

TravauxModifier

Dans sa thèse de doctorat, intitulée Higher Composition Laws, qu'il soutient en 2001, il généralise la loi de composition classique de Gauss, appliquée aux formes quadratiques, à beaucoup d'autres situations. Cette loi est connue sous le nom de loi de composition de Bhargava. L'une des utilisations majeures de ces résultats est le paramétrage des ordres quartique et quintique dans les corps de nombres, permettant ainsi l'étude du comportement asymptotique des propriétés arithmétiques de ces ordres et corps.

En , Manjul Bhargava et Arul Shankar ont annoncé une preuve que le rang (en) moyen du groupe de Mordell-Weil d'une courbe elliptique sur Q est majoré par 7/6[4]. En combinant ceci avec la preuve annoncée de la conjecture principale de la théorie d'Iwasawa pour GL(2) par Chris Skinner et Éric Urban, ils concluent qu'une proportion non nulle de courbes elliptiques sur Q sont de rang analytique nul (d'après le résultat de Kolyvagin, ces courbes vérifient la conjecture de Birch et Swinnerton-Dyer).

Prix et distinctionsModifier

HonneursModifier

Il a obtenu plusieurs doctorats honoris causa :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier