Ouvrir le menu principal

Thierry Félix

raseteur français
(Redirigé depuis Manade Félix)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Félix.
Thierry Félix
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Raseteur, manadierVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Thierry Félix, né le à Gallician, près de Vauvert, est un raseteur français, vainqueur notamment de la Cocarde d'or[1],[2]. Il s'est reconverti en manadier en 2000 et a acquis la manade Félix, située à Aimargues[3],[4].

Sommaire

FamilleModifier

Il est le fils de Jean-Pierre Félix, ancien raseteur.

Il est père de deux enfants : Camille et Vincent.

BiographieModifier

Dans les années 1990, il entre au service de Jean Lafont, dont il devient en quelque sorte selon Jacky Siméon l'« homme à tout faire »[5].

Vainqueur de la Cocarde d'or (2000)Modifier

Il participe à la 69e Cocarde d'or le , alors que les favoris sont Sabri Allouani et Mouloud Bensalah.

Au cours de la course, il subit un accrochage avec le cocardier Peyrolen, de la manade Ribaud. Celui-ci le rattrape au-dessus de la barrière, le ramène en piste et le bouscule violemment. Thierry Félix s'en sort néanmoins indemne. Mais c'est alors qu'il va se mettre à tout faire pour décrocher le Graal de la course camarguaise.

À la fin de la course, ex-æquo avec Mouloud Bensalah, c'est lui qui glane la dernière ficelle qui le mène à la victoire.

Reconversion comme manadierModifier

Manade Félix
Couleurs bleu ciel, blanc, vert et rouge
Date de création 2000
Fondateur Thierry Félix
Propriétaire actuel Thierry et Nathalie Félix
Adresse Quartier des Baisses
Commune Aimargues
Département Gard
Site web manade-felix.camargue.fr

HistoriqueModifier

En 2000, Thierry Félix crée la manade avec des taureaux provenant des manades Fabre-Mailhan et Baroncelli.

Basée à Aimargues, elle s'étend aujourd'hui sur 100 hectares avec des pâturages à Gallician et Beauvoisin[6] et possède un bouvaou - petite arène servant à accueillir les bêtes de l'élevage - et un loupio d'une capacité de 320 personnes. Chaque année, un concours de ferrade y est organisé.

La manade possède 50 taureaux, 45 vaches et 5 chevaux, et emploie 10 gardians amateurs. Ses taureaux sont régulièrement primés lors des courses dans le cadre de la saison taurine.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Gilles Arnaud (photogr. Gilles Arnaud, Nicole Cabanel, Jérémy Campilongo, Thierry Chatel, Jérôme Contestin, Cyril Daniel, Rémi Dumas, Jean François, Sandra Frus, Norbert Gauthier, Mickaël Gonzalez, Émile Grande, Sophie Guinand, Jean Mansuy, Luc Pero, Anaïs Pescador, Thomas Privat, Susanne Renker, Auguste Roman, Laurent Sonsogni et Nicolas Vera), Le Répertoire des manades de Camargue, Sommières, Gilles Arnaud (réimpr. 2008) (1re éd. 2003), 213 p.  
  • Jacky Siméon, Dictionnaire de la course camarguaise, Vauvert, Au Diable Vauvert, , 142 p. (ISBN 978-2-846-26424-2), p. 50  

Liens externesModifier