CMC Malongo
logo de Malongo
Logo de la société Malongo

Création 1934
Forme juridique Société Anonyme
Siège social Carros
Drapeau de France France
Direction Hugo Rombouts (Président Directeur Général)
Jean-Pierre Blanc (Directeur Général)
Activité Torréfaction - Cafés - Thés - Commerce équitable - Agriculture biologique
Produits Cafés moulus, en grains et en doses - thés - machines à café pour particuliers et professionnels
Société mère Rombouts
Effectif 332 (2018)
SIREN 955 802 061
Site web https://www.malongo.com/

Fonds propres 45 473 380 € (2018)
Chiffre d'affaires 104 849 200 € (2018)
Résultat net 4 578 800 € (2018)[1]

Malongo est une marque française[2] spécialisée dans l'importation, la torréfaction et la distribution de cafés biologiques et équitables.[3] Elle propose des cafés de terroir, haut de gamme, sous divers formats : moulus, grains et doses en papier[4] ainsi que des thés et des machines à café pour les particuliers et professionnels. Elle a été fondée à Nice en 1934 sous le nom "Les Cafés Malongo". Elle est exploitée par la Compagnie Méditerranéenne des Cafés.

HistoriqueModifier

  • L'histoire débute en 1934 rue de Lépante à Nice avec Les Cafés Malongo qui ne sont alors qu'une petite brûlerie de café.
  • En 1954 la société change de nom et devient la Compagnie Méditerranéenne des Cafés Malongo. Sa notoriété et son rayonnement s'étendent désormais sur tout le sud-est de la France.
  • 1968 : rachat de la société par Hugo Rombouts. La société se lance sur le marché de l'hôtellerie et de la restauration.
  • En 1980, l'usine est transférée dans la zone industrielle de Carros. Malongo ouvre ses premières boutiques à Cannes et à Nice.
  • 1992 : début de la collaboration entre Malongo et Frans van der Hoff[5] qui marquera le lancement des produits issus de la filière du commerce équitable.
  • À partir de 1996, Malongo propose ses produits via la grande distribution. Lancement du concept de machine à doses 1,2,3 Spresso.
  • 2008 : projet de Cité du Café et pose de la première pierre[6] sur des terrains acquis deux ans auparavant sur la commune de La Gaude : ce projet n'a jamais vu le jour et a été abandonné définitivement en 2017.
  • En 2008, Malongo obtient le label Entreprise du patrimoine vivant pour son savoir-faire de sélection et de torréfaction de cafés.
  • En 2013, Malongo lance la machine Ek'Oh, fabriquée en France, eco-conçue recyclabe et réparable[7].
  • En 2018, deux boutiques franchisées Malongo ouvrent dans le centre de Manille, la capitale des Phillipines[7].

Secteurs d'activitésModifier

 
Grains de café torréfiés.

FilialesModifier

  • Arabo, torréfacteur niçois (acquis en 1996)
  • Los Cafés (créé en 1998 pour le marché espagnol)
  • Ipanema, société d'exploitation des boutiques Malongo Cafés créée en 1999
  • Cuendet, torréfacteur suisse (acquis en 2009)

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier