Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorel.
Malika Sorel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Membre (d)
Haut Conseil à l'intégration
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Site web
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur ()
Prix Honneur et Patrie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Malika Sorel-Sutter est une essayiste française.

Sommaire

BiographieModifier

Née en France de parents algériens[1], Malika Sorel-Sutter a fait ses études primaires et secondaires dans le système éducatif français et a vécu une quinzaine d'années en Algérie[1]. Elle est ingénieur de l'École polytechnique d'Alger et titulaire d'un MBA de Sciences Po (1996)[2]. Après avoir travaillé au recrutement de cadres pour le secteur des hautes technologies[réf. souhaitée], elle commence à écrire sur des sujets de société. Ses travaux s'intéressent aux problèmes de l'éducation et la formation des jeunes générations, la politique familiale, les problématiques de l'immigration[1] ainsi que la politique étrangère de la France.

Elle a collaboré régulièrement au site "Riposte laïque", présenté par Marc Jacquemain de l'université de Liège comme se consacrant totalement « à la critique "crapuleuse" de l'islam »[3].

En date du , elle est nommée, par Nicolas Sarkozy, membre du Haut Conseil à l'intégration[4] créé par Michel Rocard en 1989, fonction qu'elle occupe jusqu'à la dissolution de ce conseil par François Hollande le .

DistinctionModifier

Elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur le .

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Eugénie Bastié, « Qui est Malika Sorel, la femme qu'on voit tout le temps derrière François Fillon ? », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 24 avril 2017).
  2. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/halima.sutter96.
  3. Pascal Durand et Sarah Sindaco, Le discours « néo-réactionnaire », CNRS Éditions, 366 pages, (ISBN 9782271088994), p. 164 et 166.
  4. Décret du 4 septembre 2009 portant nomination au Haut Conseil à l'intégration.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :