Ouvrir le menu principal

Makemo
Vue satellite de la NASA
Vue satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 35′ 55″ S, 143° 39′ 41″ O
Superficie 56 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Makemo
Démographie
Population 825 hab. (2017[1])
Densité 14,73 hab./km2
Plus grande ville Pouheva
Autres informations
Découverte 1802
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Makemo
Makemo

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Makemo
Makemo
Atolls en France

Makemo, également appelé Te Paritua ou Rangi Kemo[2], est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Il constitue le chef-lieu de la commune de Makemo.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Makemo est situé à 22 km au Nord de Hiti — atoll du groupe des Îles Raevski) — l'atoll le plus proche, à 26 km à l'Ouest de Katiu, à 26 km à l'Est de Marutea Nord ainsi qu'à 564 km à l'Est de Tahiti. L'atoll, de forme irrégulière allongée, s'étend sur 69 km de longueur et 16,5 km de largeur maximales pour une superficie de terres émergées de 56 km2. Le lagon d'environ 603 km2[3] est accessible par deux passes, l'une à l'Ouest, l'autre au Nord nommée Arikitamiro où se trouve le phare de Makemo.

GéologieModifier

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme formé il y a environ 40 à 50 millions d'années[4].

DémographieModifier

En 2017, la population totale de Makemo est de 825 personnes[1],[5] principalement regroupées dans le village de Pouheva ; son évolution est la suivante :

1983 1988 1996 2002 2007 2012 2017
360 373 588 720 728 832 825
Sources ISPF[6] et Gouvernement de la Polynésie française.

Pouheva, situé près de la passe d'Arikitamiro, est le village principal de l'atoll. Il compte à peu près 600 habitants.

HistoireModifier

Découverte par les EuropéensModifier

Takemo est le lieu de naissance d'un héros polynésien du nom de Moeava[7].

L'atoll fut notifié pour la première fois par des Européens par les Britanniques John Turnbull et John Buyers (en) qui l'abordent le [8],[9],[2] et le nomment « Philips's Island » — en souvenir de Sir Richard Phillips, feu-sheriff de Londres[10] —, puis par le navigateur russe Fabian Gottlieb von Bellingshausen le 15 juillet 1820[9].

Période contemporaineModifier

Au XIXe siècle, Makemo devient un territoire français peuplé alors de près de 250 habitants autochtones vers 1850, soit alors l'un des plus importants des Tuamotu[11] ; il sert de havre aux bateaux. Au milieu du siècle, l'atoll est évangélisé avec la fondation de la paroisse Saint-Joseph en 1851 (regroupant également depuis 2004 les églises des atolls de Taenga et Nihiru), puis la construction de l'église homonyme en 1975 rattachée au diocèse de Papetee[12].

ÉconomieModifier

Le tourisme, notamment avec le développement de la plongée près des deux passes, est le secteur économique principal de l'île avec la perliculture (autorisée sur seulement 50 ha du lagon[5]), la récolte des holothuries (dans la partie Sud en deça de la ligne reliant le motu Tahiti Toreu au motu Piupiu[5]) et la culture de la coprah. Les activités administratives de la commune qui regroupe onze atolls environnants sont également développées et fournisseuses de travail[7]. L'aterrage du câble sous-marin Natitua et sa mise en service en décembre 2018 permet à Makemo d'être relié à Tahiti et à l'internet mondial à haut-débit[13].

Un petit aérodrome domestique a été construit en 1976 avec une piste de 1 500 mètres de longueur. Il accueille, en moyenne, environ 500 vols et 10 000 passagers par an, dont 30% en transit[14].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Recensement de 2017 – Répartition de la population de la Polynésie française par îles, Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  2. a et b (en) Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  3. Connaissance des milieux tropicaux et des sociétés : les atolls de Polynésie française sur le Tableau 2 (Andréfouët) de atolls-polynesie.ird.fr
  4. (en) Makemo Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  5. a b et c Atlas de Polynésie : Makemo, Direction des ressources marines du Gouvernement de la Polynésie française, consulté le 1er avril 2019.
  6. Population, naissances et décès entre deux recensements (RP), Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  7. a et b Atoll de Makemo sur le site tahitiheritage.pf
  8. Certaines sources donnent 1802. Compte tenu de la chronologie de la circumnavigation de Turnbull et Buyers, la date de 1803 est la plus probable.
  9. a et b Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp. 275-282.
  10. (en) All the Voyages round the World: from the First by Magellan, in 1520, to That of Krusenstern in 1807 par John Galt, éd. W. Lewis & Co. pour Sir R. Phillips and co., 1820, p. 590.
  11. Notices sur les colonies françaises, Étienne Avalle, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 638.
  12. Paroisse Saint-Joseph sur le site l'archidiocèse de Papeete.
  13. « Numérique en Polynésie : Le câble domestique Natitua est entré en service », outremers360.com, 19 décembre 2018.
  14. Statistique de l'aérodrome de Makemo, Union des aéroports français, consulté le 28 février 2019.

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :