Majeerteen

Majeerteen (on trouve aussi les graphies Majerteen, Midjourtine…) désigne une branche du clan somalien Darod. Elle a donné son nom à un territoire du nord-est de la Somalie durant des siècles, à la pointe de la Corne de l'Afrique. Ce territoire était sous l'autorité d'un sultanat indépendant lors de sa colonisation par l'Italie à la fin du XIXe siècle. Maintenant appelé Puntland, cetté région fédérée est l'une des plus stables de Somalie.

Majeerteen 1898

HistoireModifier

Les Majeerteens auraient un ancêtre commun, Mohamed bin Harti bin Amaleh bin Abdi bin Mohammed bin Abdirahman al-Jaberti. Ses descendants supposés se trouvent principalement au nord-est de la Somalie, mais aussi dans l'Ogaden en Éthiopie, ainsi qu'à Kismayo, dans le sud de la Somalie.

En 1889, le sultanat de Majeerteen (Miggiurtine) devient un protectorat italien. Il est annexé en 1908 lors de la création de la Somalie italienne.

Depuis l'indépendance de la Somalie en 1960, deux présidents et deux Premiers ministres sont issus de ce clan, ainsi qu'un sultan et un roi (Boquor) avant 1960. Ils ont occupé de nombreux postes dans des gouvernements des années 1960 et le début des années 1970.

Ils créent le Somali Salvation Democratic Front (SSDF), un groupe armé qui s'oppose au général Siad Barre et participe à la chute de son régime en 1991[1].

Avec l'explosion de la Somalie dans les années 1990, le territoire majeerteen retrouve une certaine autonomie sous le nom de Puntland. Il est animé au début par le Somali Salvation Democratic Front[2].

Personnalités issues de ce clanModifier

Haji Awale Liban, qui dessina le drapeau de la Somalie, et l'écrivain 'Oman Yusuf Kenadeed étaient majeerteen.

Notes et référencesModifier

  1. Bernard Lugan, Les guerres d'Afrique : Des origines à nos jours, Monaco/Paris, Editions du Rocher, , 300 p. (ISBN 978-2-268-07531-0), p. 269-275
  2. Lewis (I. M.), «Visible and invisible differences: The Somali paradox», Africa, vol. 74, n° 4, 2004, p. 489-515.

BibliographieModifier

  • Durrill (Wayne K.), «Atrocious Misery: The African Origins of Famine in Northern Somalia, 1839-1884», The American Historical Review, vol. 91, n° 2, 1986, p. 287-306 voir en ligne sur JStor
  • Worldbank, Conflict in Somalia: Drivers and Dynamics, January 2005, Appendix 2, Lineage Charts, p. 56

Articles connexesModifier

SourceModifier

Cet article est une traduction partielle ou totale de l'article Majeerteen (en)