Ouvrir le menu principal

Maison forte de Loëx

maison à Bonne (Haute-Savoie)

Maison forte de Loëx
Image illustrative de l’article Maison forte de Loëx
Nom local Château de Loëx
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Propriétaire initial Famille de Loëx
Protection  Inscrit MH (1993)
partiellement
Coordonnées 46° 09′ 57″ nord, 6° 18′ 23″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Chablais
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Commune Bonne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Maison forte de Loëx

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte de Loëx

La maison-forte de Loëx, ou château de Loëx, est un ancien château devenu maison forte, se dresse sur la commune de Bonne, dans le département de Haute-Savoie.

SituationModifier

La maison-forte de Loëx se situe sur une terrasse, en rive gauche de la Menoge.

HistoireModifier

 
la tour ronde.

La maison forte de Loëx fut le centre de la seigneurie de la famille qui en porta le nom et qui en garda la possession jusqu'au XVe siècle. Il dépend à partir du XIVe siècle à la châtellenie de Bonne. La première mention de cette famille nous apparait au XIIIe siècle. Un Pierre de Loëx, époux de Jeanne de Ternier, chevalier, membre du conseil du comte Amédée VI ; fils de Hugues de Loëx, ce dernier prête hommage en 1276 pour des fiefs qu'il détient en Faucigny, est cité comme co-seigneur de la maison forte[réf. nécessaire].

Elle est vendue à Louis Machard, secrétaire du duc Charles Ier de Savoie, anobli en 1491[réf. nécessaire]. En 1561 Philibert de La Forest achète le fief ; il restera dans cette famille jusqu'en 1693, date à laquelle Janus ou jean Noyel de Bellegarde en fait l'acquisition[réf. nécessaire].

Au XVIIe siècle, Balthazard de Machard de Chassey[2],[3] est en possession du « château ». La branche des Machard de Chassey le garderont jusqu'en 1813[4], avant d'échoir à la branche des Machard de Chillaz.

Par héritage, il passe en 1827[4] au baron Alexandre Bouvier d'Yvoire, cette famille le gardera jusqu'en 1955, puis le vendront à monsieur Boudet.

Les deux pièces décorées de peintures murales situées au nord-ouest du premier étage du château ont été inscrites aux monument historique par arrêté du 22 juin 1993[5].

DescriptionModifier

Il se compose de deux corps de logis en équerre, d'une tour ronde et d'une autre carrée.

Notes et référencesModifier

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail
  2. Ils portaient « d'azur à trois pals de gueules au chef d'azur chargé de deux lions issant affrontés d'or ».
  3. Époux de Péronne Clémence Foncet de Montailleur (1761-1827).
  4. a et b Christian Regat - François Aubert 1999, p. 98.
  5. « Château de Loëx », notice no PA00125743, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • [Christian Regat - François Aubert 1999] Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 95_97.
  • Paul Guichonnet, Histoire d'Arthaz-Pont-Notre-Dame, Annecy, Académie salésienne, (ISBN 2901102042, lire en ligne).