Ouvrir le menu principal
de gueules à deux têtes de rateaux d'or l'un sur l'autre

L'origine du comté de Rethel n'est pas connue, mais il semble qu'il ait été détaché du comté de Porcien au profit d'un des cadets de la famille. Plusieurs maisons se sont succédé à la tête du comté, et les deux premières prirent le nom de Rethel.

La première Maison de RethelModifier

Les premières générations de la famille ne sont pas connues avec précisions. Dès le début, la famille est prise dans les luttes d'influences entre les derniers Carolingiens, les Robertiens et les Herbertiens et notamment pour le diocèse de Reims, disputé entre Hugues de Vermandois et Artaud.

Bien que chassé de Reims par les Vermandois, Artaud et son frère Dudon luttèrent contre Hugues de Vermandois et finirent par l'emporter. Le premier comte de Rethel, Manassès Ier, est le neveu d'Artaud. Il semble que les premiers membres de la famille étaient avoués de l'abbaye Saint-Rémy de Reims, qui possédait Rethel, et que l'un de ces avoués prit de l'importance, s'appropria les droits de l'abbaye et s'intitula comte de Rethel.

Les alliances de ses descendants ne sont pas connues, mais les hypothèses avancées montrent l'importance de la famille. En effet :

  • Manasses II a épousé une Dada, qu'un charte de donation affirme être une proche d'un comte Oddo. Cet Oddo pourrait être identifié à Eudes II de Blois, puissant comte en Champagne car possédant les comtés de Troyes, Meaux et Reims.
  • ce même Manassès II a peut-être eu une fille mariée au duc Godefroy II de Basse-Lotharingie.
  • Manasses III a épousé une Judith qui est soit de Roucy (alliés aux Capétiens, aux ducs d'Aquitaine et aux comtes de Bourgogne), soit de Boulogne, soit de Basse-Lotharingie.
  • Hugues Ier épousa Mélisende, de la famille de Montlhéry, un puissant lignage francilien qui donna du fil à retordre aux premiers rois capétiens avant que Louis VI le Gros ne les soumette. Les différences alliances des Montlhéry sont à l'origine d'un important réseau de chevaliers croisés, qui révéla toute son importance à la génération suivante.

En effet, le personnage le plus connu de cette maison est Baudouin du Bourg qui s'engagea dans la première croisade. Allié aux ducs de Basse-Lotharingie, il était cousin de Godefroy de Bouillon et de Baudouin de Boulogne et, à la mort de ce dernier, hérita du royaume de Jérusalem. Il fut soutenu par plusieurs de ses cousins, issus par les femmes des Montlhéry : Hugues II du Puiset, Josselin de Courtenay.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bernard
cte Porcien
 
 
 
N ou Ne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Artaud
arch.Reims
 
Dudon
sgr Omont
 
Thierry
 
N
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Manasses Ier
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dada ou Judith
(de Roucy ?)
 
Manasses II
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Judith
(de Lotharingie ?)
 
Manasses III
cte Rethel
 
Doda
x Godefroy II, duc de
Basse-Lotharingie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mélisende de Montlhéry
 
Hugues Ier
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Manassès
 
 
 
Baudouin II
roi de Jérusalem
 
 
 
 
 
 
 
Gervais
cte Rethel
x Elisabeth de Namur
 
Mathilde
ctesse Rethel
x Eudes de Vitry
 
Hodierne
x1 Héribrand II de Hierges
x2 Roger de Salerne
 
Béatrice (?)
x Léon Ier
prince d'Arménie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mélisende
reine de Jérusalem
Foulque d'Anjou
 
Alix
x Bohémond II
prince d'Antioche
 
Hodierne
x Raymond II
comte de Tripoli
 
Yvette
abbesse de Béthanie
 
Elisabeth
x Robert de Marmion
 
Seconde maison
de Rethel

La seconde maison de RethelModifier

La première maison de Rethel s'éteignit avec Baudouin II, mort en Terre sainte en 1131. Son frère Gervais était mort quelques années plus tôt, en 1124, et le comté était passé à sa sœur Mathilde, marié à Eudes de Vitry, qui fonda ainsi la seconde maison de Rethel.

La Foundation for Medieval Genealogy donne Eudes de Vitry comme fils d'André, châtelain de Vitry, et d'Agnès de Mortain, mais il y a probablement eu confusion entre Vitré (en Bretagne, car c'est en fait André de Vitré) et Vitry (en Champagne).

Ithier de Rethel, le fils d'Eudes et de Mathilde épousa une fille d'un comte de Namur, mais les alliances de ses successeurs sont moins brillantes et se placent surtout dans la noblesse locale. La famille se scinda ensuite en deux branches, l'une tenant Rethel et l'autre Vitry. Les deux branches s'éteignirent au XIIIe siècle.

 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues Ier
cte Rethel
 
Mélisende
de Montlhéry
 
 
 
Godefroy Ier
cte Namur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Eudes de Vitry
 
 
 
Mathilde
de Rethel
 
Gervais
cte Rethel
 
Elisabeth
de Namur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ithier
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Béatrice
de Namur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Manassès IV
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Henri
chatelain Vitry
 
Beatrix
x Roger II
roi Sicile
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues II
cte Rethel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues
chatelain Vitry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues III
cte Rethel
 
Jean
cte Rethel
 
Gaucher
cte Rethel
 
Manassès V
cte Rethel
 
 
 
Robert
chatelain Vitry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues IV
cte Rethel
 
Jean
sgr Sommevesle
 
Robert
chatelain Vitry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeanne
ctesse Rethel
Louis de Nevers
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ArmoiriesModifier

Au XIIe siècle, comme la plupart des nobles, les comtes de Rethel choisirent des armoiries et adoptèrent des armes parlantes : de gueules à deux têtes de rateaux d'or l'un sur l'autre. Cette forme à deux têtes de rateaux est attresté dans plusieurs documents et l'écu à trois têtes de rateaux, adopté ensuite par la ville de Rethel, ne figure que marginalement dans les documents du Moyen Âge.

SourcesModifier

AlliancesModifier