Maison de Lynden

nom de famille

Maison de Lynden
Image illustrative de l’article Maison de Lynden
Armoiries

La Maison de Lynden est une des plus anciennes familles de la noblesse des Pays-Bas, originaire du Duché de Gueldre. Cette famille divergea en plusieurs branches. La plupart restèrent aux Pays-Bas et générèrent plusieurs chefs de guerre, ministres et politiciens des Provinces-Unies et des Pays-Bas.

La seigneurie de LyndenModifier

Selon les historiens contemporains, les Lynden étaient à l’origine des ministériels au service de l’abbaye d’Elten, ayant reçu les terres de Lynden en prêt de l’abbaye. Ils se seraient peu à peu élevés de rang par des mariages stratégiques. La seigneurie de Lynden regroupait alors les environs du village actuel de Lienden, en Betuwe. C'est là que se trouvait ce qui devint la demeure de la famille, le château dit de Ter Lede, à proximité du Rhin, entre les villes de Rhenen et Kesteren. Le château d'Hemmen en Overbetuwe appartenait à la famille de 1375 à 1931.

Membres notablesModifier

Personnalités politiques néerlandaises :

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) prentmaker: anoniem & vermeld op object prentmaker: Willem V, prins van Oranje-Nassau, « Spotprent op prins Willem V als brakende Bacchus, 1782 », Europeana (consulté le )
  2. (en) vermeld op object prentmaker: Houbraken, Jacob & vermeld op object uitgever: Loveringh & Johannes Allart, weduwe Jacobus, « Portret van Willem Frans Godard van Lynden tot Hemmen », Europeana (consulté le )
  3. (en) prentmaker: anoniem, « Spotprent op Willem V en zijn maitresse de freule van Lynden () », Europeana (consulté le )
  4. (en) prentmaker: anoniem, « Spotprent op prins Willem V, 1782 () », Europeana (consulté le )
  5. (en) prentmaker: anoniem, « Spotprent op het vertrek van de hertog van Brunswijk uit Nederland, 1784 () », Europeana (consulté le )
  6. (en) « Spotprent op de prinsgezinden », Europeana (consulté le )
  7. (en) prentmaker: anoniem, « Begrafenisstoet van de hertog van Brunswijk, 1784 () », Europeana (consulté le )
  8. (en) « Hier ziet ge Batavier hoe 't Prinselyk geslagt, tot welzyn van u land hier word te niet gebragt », Europeana (consulté le )

Voir aussiModifier