Maison de Laval-Bois-Dauphin

< Article principal : Deuxième maison de Montmorency-Laval


Maison de Laval-Bois-Dauphin

IntroductionModifier

La Deuxième maison de Montmorency-Laval est une branche cadette de la Deuxième Maison de Laval qui commence à Mathieu II de Montmorency. Mathieu II de Montmorency a bien épousé Emma de Laval mais il ne fut que son mari et le père de ses enfants. Il n'eut personnellement aucun pouvoir sur les terres des Laval, Emma l'exerçant sans partage. De plus, le contrat précisait bien que les enfants et descendants du couple porteraient seulement le nom des Laval comme leur mère.

Une branche cadette de la Deuxième maison de Montmorency-Laval : les Laval-Bois-Dauphin, a pour souche René Ier de Laval-Bois-Dauphin, fils de Thibault II de Laval-Loué et d'Anne de Maimbier, dame de Bois-Dauphin (fille de Jean de Maimbier et de Françoise de Villerpouvée[1]).

Les armes de cette branche sont, de Montmorency-Laval, à la bordure de sable, chargée de cinq lionceaux d'argent ; un en chef léopardé, deux en chaque flanc de l'écu ; ceux de dextre contournés et affrontant ceux de sénestre.

Pour Jean-Barthélemy Hauréau[2], la bibliothèque du château de Bois-Dauphin était fort considérable. Elle fut notamment consultée par Pierre Massé qui s'intéressait de l'opinion des anciens et des modernes afin d'étudier les thèses controversées, et à se former une opinion sur catholicisme et protestantisme.

Personnages principauxModifier

Les personnages principaux de cette branche sont :

 
Madeleine de Laval-Bois-Dauphin, marquise de Sablé


GénéalogieModifier

René Ier de Laval-Bois-Dauphin
X Guyonne de Beauvau
│  │
│  ├─> Jean de Laval-Bois-Dauphin 
│  │  X Renée de Saint-Mars
│  │  │
│  │  ├─> Claude de Laval-Bois-Dauphin
│  │  │  X Claude de la Jaille
│  │  │
│  │  ├─> René II de Laval-Bois-Dauphin
│  │  │  X Jeanne de Lénoncourt
│  │  │  │
│  │  │  ├─> Urbain Ier de Laval-Bois-Dauphin
│  │  │  │   X Madeleine de Montecler
│  │  │  │   │
│  │  │  │   ├─> Philippe Emmanuel de Laval-Bois-Dauphin 
│  │  │  │   │   X Madeleine de Souvré
│  │  │  │   │   │
│  │  │  │   │   ├─> Urbain II de Laval-Bois-Dauphin 
│  │  │  │   │   │   X Marguerite Barentin
│  │  │  │   │   │   │   
│  │  │  │   │   │   ├─> Charles de Laval-Bois-Dauphin
│  │  │  │   │   │
│  │  │  │   │   ├─> Henri Marie de Laval-Bois-Dauphin
│  │  │  │   │   │   
│  │  │  │   │   ├─> Guy (ou Gilles) de Laval-Bois-Dauphin (vers 1622-tué le )
│  │  │  │   │   │   X Marie Séguier (1618-1710) fille du Chancelier Séguier 
│  │  │  │   │   │   │   
│  │  │  │   │   │   ├─> Madeleine de Laval 
│  │  │  │   │   │   │   X Henri Louis d'Aloigny

MembresModifier

René Ier de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Chevalier, seigneur de Bois-Dauphin, Saint-Aubin, Aulnay et Précigné en Anjou. Il fit son testament en 1504 et mourut peu après. Il avait épousé, en 1478, Guyonne de Beauvau, fille de Bertrand et d'Odette/Ide du Châtelet, dame de Précigné et de Louaillé, veuve de Jean Juvénal des Ursins (seigneur de La Motte-Jo(u)sserand ? Mais il ne coïncide pas avec le seul Jean Jouvenel des Ursins répertorié, baron de Traînel, sire de Perroy et La Motte-Josserand, † 1492, fils du chancelier Guillaume, sans postérité). Leurs enfants furent :
    • François ;
    • Jean.

François de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Chevalier, seigneur de Bois-Dauphin en 1508, suivant le procès-verbal de la coutume d'Anjou, épousa Marguerite d'Assé, fille de François, seigneur de Montfaucon au Maine. II n'en eut point d'enfants.

Jean de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Seigneur de Bois-Dauphin, Saint-Aubin, etc., épousa Renée de Saint-Mars, fille et unique héritière de Mathurin de Saint-Mars (-sous-Ballon), vicomte de Bresteau (Braitel, Brestel, fief double : d'abord à Lombron, détruit par les Anglais au XIVe siècle pendant la Guerre de Cent Ans, puis déplacé à La Rivière de Beillé)[3], seigneur de Saint-Mars, Roupeyreux etc. Après la mort de sa femme, arrivée en 1553, Jean de Laval prit l'ordre de prêtrise. Il en avait eu, outre deux filles, religieuses :

René II de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Seigneur de Bois-Dauphin, Précigné, Saint-Mars, vicomte de Bresteau, etc. , gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, fut tué à la bataille de Saint-Quentin, en 1557. Il avait épousé, 1° Catherine de Baïf, fille de François, seigneur de Baïf, en Anjou ; 2°, le , Jeanne de Lenoncourt (famille d'origine lorraine), dame de la reine Louise de Lorraine-Vaudémont, fille de Henri II, seigneur de Lenoncourt (comte de Nanteuil, chevalier des ordres du roi, mari de Marguerite de Broyes, dame de Nanteuil et Pacy), et sœur de Henri III de Lenoncourt ci-après (René II épouse donc en deuxièmes noces la belle-sœur de sa fille aînée Françoise de Laval !). Ses enfants furent :
    • Du premier lit :
      • Françoise (vers 1540-1615) , mariée, 1° à Henri III de Lenoncourt, seigneur de Coupevray, mort en 1584 (Françoise est donc la belle-sœur de sa belle-mère Jeanne de Lenoncourt !) : d'où Madeleine de Lenoncourt (1576-1602 ; x 1° Louis VII de Rohan-Guéméné-Montbazon, fils du premier lit de Louis VI qui suit, sans postérité ; puis 2° son frère cadet Hercule de Rohan-Montbazon, d'où postérité ; Madeleine épouse donc deux des fils de son beau-père Louis VI de Rohan !) ; 2° à Louis VI de Rohan-Guémené, prince de Guémené, sans postérité ;
    • Du second lit :

Urbain Ier de Laval-Bois-DauphinModifier

Philippe Emmanuel de Laval-Bois-DauphinModifier

Urbain II de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Marquis de Bois-Dauphin et de Sablé, il mourut à Paris le . Il avait épousé, 1° Marie/Louise de Riants, fille de François, seigneur de Villeray, maître des requêtes, dont il n'eut point d'enfant, dont contrat de mariage daté du à Paris par Jacques Ricordeau étude n°CIX (registre 177A de janvier à décembre 1643 folios 160 à 164)[4] ; 2° Marguerite Barentin, veuve de Charles de Souvré, marquis de Courtanvaux, et fille de Charles Barentin, président en la Chambre des comptes. Elle mourut le » ayant eu deux fils qui la prédécédèrent :
    • Charles ;
    • Jacques, page de la grande écurie du roi en 1667, tué par les Turcs, au combat de Candie, le .

Charles de Laval-Bois-DauphinModifier

  • Marquis de Bois-Dauphin, capitaine au régiment de Picardie, il fut tué dans une sortie faite sur les Hollandais au siège de Woerden, au mois d', sans avoir été marié.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Revue historique et archéologique du Maine, vol. 23, 1888, p. 392-394, note 2
  2. Histoire littéraire du Maine, vol. 1, p. 104.
  3. « Les sire de Braitel au Maine, notamment p. 55 », sur Bibnum, Bibliothèque numérique de l'Ecole nationale des Chartes
  4. « AN ET-CIX-177A | 01/07/1643 - 31/12/1643 | Paris (Paris, France) - Geneanet », sur www.geneanet.org (consulté le 26 mars 2016)