Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison Supersaxo (homonymie).

Maison Supersaxo
Image illustrative de l’article Maison Supersaxo
Salles des fêtes (2e étage)
Localisation
Situation rue de Conthey, 7
Valais
Drapeau de la Suisse Suisse
Coordonnées 46° 14′ 00″ nord, 7° 21′ 36″ est
Architecture
Niveaux 3
Histoire
Commanditaire Georges Supersaxo
Date d'érection 1505
Propriétaire Municipalité de Sion

La Maison Supersaxo est une maison construite au XVIe siècle par Georges Supersaxo, fils illégitime de Walter Supersaxo, à Sion, dans le canton du Valais, en Suisse. Elle est parfois considérée comme la plus belle maison Renaissance du Valais[1]. La maison Supersaxo est aujourd'hui utilisée par la municipalité de Sion comme salle de réunion et de bureaux.

La maison Supersaxo est constituée de deux étages, reliés par un escalier à l'italienne, décoré de peintures murales héraldiques[1],[2]. Le rez-de-chaussée abrite une maquette de la ville de Sion. Le premier étage est constitué de la salle dite des Solives (1602), aujourd'hui une salle de réunion.

Le deuxième étage est constitué de la salle dite des fêtes, réaménagée en 1776, mais dont le plafond est d'origine (1505) et est particulièrement remarquable[1],[3]. Il a été sculpté et peint par Jacobinus Malacrida, et est constitué d'une grande rosace, dont le centre est constitué d'une représentation sculptée et peinte de la scène de la Nativité[3]. La rosace est inscrite dans un carré dont les coins sont eux-mêmes ornés de petites rosaces. Ce carré est encadré à droite et à gauche par une bande divisée en quatre carrés, comprenant chacun également une rosace. Les armoiries de Georges Supersaxo sont présentes aux quatre coins de la pièce[3]. Cet étage abrite aujourd'hui l'inspection des finances et la promotion économique.

Une autre partie du bâtiment originel a été transformé en restaurant, et appartient à la bourgeoisie de Sion[2].

ClassementModifier

La maison Supersaxo est classée comme bien culturel d'importance nationale.

BibliographieModifier

  • André Donnet, Jacobinus Malacrida, Plafond de la maison Supersaxo, à Sion, dans Bericht der Gottfried Keller-Stiftung 1956/1957, p.  21-35.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Marie-Claude Morand, Guide Culturel et touristique du Valais, Musées cantonaux du Valais, 2009, p.  212
  2. a et b Patrimoine de la bourgeoisie de Sion
  3. a b et c P. Tschopp et C.-A. Meyer, Guide de monuments suisses SHAS, «Les Supersaxo et leur maison à Sion»

Sur les autres projets Wikimedia :