Hôtel Brongniart

hôtel particulier dans le 7e arrondissement de Paris
(Redirigé depuis Maison Brongniart)
Hôtel Brongniart
Angle Oudinot boulevard des Invalides Paris.jpg
La maison Brongniart.
Présentation
Type
Construction
1781
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 7e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 7e arrondissement de Paris
Red pog.svg

La maison Brongniart, également connue sous les noms de hôtel Brongniart et de hôtel de Luppé[1], est un hôtel particulier construit en 1781 par l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart pour son propre usage. L'édifice se situe dans le 7e arrondissement de Paris, à l'angle du boulevard des Invalides et de la rue Oudinot.

HistoireModifier

 
Façade donnant sur le boulevard des Invalides.

C'est en 1781 que Brongniart édifie cette demeure pour son usage personnel[1]. Il en fait don à sa fille Louise-Théodore (1772-1845) et à son gendre Naval de Saint-Aubin, qui la vendent en 1793[2]. Elle appartient ensuite au jurisconsulte et pair de France André-Joseph Abrial, qui y meurt en 1828[2]. La maison devient ensuite la propriété de son fils, l'homme politique André Pierre Étienne Abrial, dont les héritiers cèdent la demeure à la famille Sénac. La maison appartient en 1881 à Gabrielle-Jeanne Calon, vicomtesse de Luppé, puis, en 1912, à la marquise de Rosanbo[2]. En 1948, le fils de cette dernière vend la demeure à la Cainagod[2],[3].

La maison Brongniart est toujours une propriété privée[2].

DescriptionModifier

 
Entrée, rue Oudinot.
 
Détail de la façade, rue Oudinot.

L'adresse actuelle du bâtiment est à la fois le 22, rue Oudinot et le 49, boulevard des Invalides, à Paris[1]. Le côté sud fait face à l'hôtel de Montmorin (27, rue Oudinot), qui date également de 1781 et dont les façades sur cour ont été remaniées par Brongniart[1]. L'hôtel de Montmorin abrite aujourd'hui le ministère des Outre-mer.

L'entrée de la maison Brongniart donne sur la rue Oudinot[2]. Elle est constituée de deux portails, dont chacun est surmonté à hauteur de l'entresol par un œil-de-bœuf et un mascaron à tête de renard[1]. Toutefois, la façade principale se trouve sur le boulevard des Invalides, avec son péristyle à six colonnes doriques[2]. Cette façade est inscrite au titre des Monuments historiques[1] depuis le [4]. Le bâtiment initial ne comportait que le rez-de-chaussée, l'entresol et le premier étage, mais deux niveaux ont été ajoutés par la suite[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Jacques Hillairet, Connaissance du Vieux Paris, rééd. Payot-Rivages, 2017, p. 488-489.
  2. a b c d e f g et h « La maison de l'architecte Brongniart », paris-promeneurs.com.
  3. « Caisse nationale de garantie des ouvriers dockers » , Légifrance, décembre 2010.
  4. « Hôtel Brongniart », notice no PA00088700, base Mérimée, ministère français de la Culture sous l'intitulé « hôtel Brongniart »

BibliographieModifier

  • Michel Gallet, Les Architectes parisiens du XVIIIe siècle, Mengès, Paris, 1995
  • Jacques Hillairet, Connaissance du Vieux Paris, rééd. Payot-Rivages, Paris, 2017 (ISBN 9782228919111)

Articles connexesModifier