Ouvrir le menu principal

Maigret et Monsieur Charles

roman de Georges Simenon

Maigret et Monsieur Charles
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur Presses de la Cité
Lieu de parution Paris
Date de parution 1972
ISBN 2253142115
Série Commissaire Maigret
Chronologie

Maigret et Monsieur Charles est un roman policier de Georges Simenon écrit entre le 5 et le 11 février 1972 à Épalinges, dans le canton de Vaud, et publié la même année. C'est le tout dernier roman de la série des Maigret amorcée par l'écrivain belge en 1930 avec Pietr-le-Letton.

Publication d'une pré-originale en feuilleton dans le quotidien Le Figaro, du 10 au (soit 18 épisodes).

RésuméModifier

Une dame apparemment issue de la grande bourgeoisie vient demander à Maigret de retrouver son mari disparu depuis plus d'un mois.

Au cours de son enquête, le commissaire va se rendre compte que l'homme, dès le début de sa vie maritale, a mené une double vie : le jour, il est un notaire reconnu et estimé et la nuit, c'est un habitué des boites de nuit et des cabarets, bien connu dans ce milieu sous le nom de "Monsieur Charles".

Quant à sa femme, déçue par son mariage, elle s'est réfugiée dans l'alcoolisme. Le corps du notaire est finalement retrouvé dans la Seine, le crâne défoncé. Tout semble accuser l'épouse délaissée, mais un autre crime, celui d'un ancien barman souteneur à ses heures, relance l'enquête.

Pour aller plus loinModifier

Maigret refuse la place de directeur de la police judiciaire afin de garder le contact avec les enquêtes. Une grande bourgeoise du faubourg Saint-Germain, Nathalie Sabin-Levesque, vient justement lui demander de retrouver son mari, un notaire très réputé qui a disparu depuis plus d'un mois. Le commissaire commence une enquête qui va le conduire auprès des domestiques des Sabin-Levesque, du premier clerc et des amis juristes et médecins du notaire disparu, ainsi que du milieu des boîtes de nuit chic du quartier des Champs-Élysées.

Il mesure alors la profondeur du désaccord qui existait entre les époux. En quinze ans de mariage, les Sabin-Levesque n'ont pratiquement jamais mené la vie d'un couple uni : Nathalie s'est sentie rejetée par l'entourage de son mari et a compris qu'elle comptait très peu dans sa vie ; elle s'est mise à boire et n'a rien fait pour améliorer la situation du ménage. Gérard, quant à lui, a continué sa vie de garçon, hantant le soir ces cabarets où il était connu sous le nom de Monsieur Charles, choisissant parfois une entraîneuse avec laquelle il partait vivre quelques jours.

Jamais pourtant ses « fugues » n'ont duré aussi longtemps que cette fois. Maigret se rend compte, par ailleurs, que les sympathies vont à Monsieur Charles qui s'est toujours montré gai et affable, tandis que Nathalie n'est appréciée que par sa femme de chambre.

Le commissaire se demande pourquoi ces deux êtres se sont un jour épousés. Il découvre qu'avant son mariage, Nathalie n'était nullement secrétaire comme elle le lui a dit, mais bien entraîneuse dans un bar. C'est là que Gérard l'avait rencontrée ; il en était vraiment amoureux, tandis qu'elle pensait plutôt à sa fortune et à son nom.

Deux jours après le début de son enquête, le corps de Gérard est retrouvé dans la Seine, le crâne défoncé. Les soupçons de Maigret se portent vers sa femme qui boit de plus en plus et dont la santé physique et psychique se détériore, mais qui parvient pourtant à sortir de son appartement sans être repérée.

Après la découverte à Puteaux de la voiture qui a transporté le cadavre du notaire, un second crime va précipiter le dénouement : l'ex-barman Jo Fazio est assassiné de cinq balles de revolver. Maigret comprend immédiatement le lien avec l'affaire du notaire. Fazio était entretenu par une femme qui s'avère être Nathalie : pour elle, il était la « dernière chance » ; elle aimait vraiment Fazio, mais celui-ci ayant résolu de la quitter, elle l'a abattu. Se voyant découverte, Nathalie avoue au commissaire que c'était Fazio qui, avec sa complicité, a tué son mari.

Aspects particuliers du romanModifier

Peinture du drame de la solitude et de l’alcoolisme, à travers un récit où les dialogues sont particulièrement nombreux[1].

Fiche signalétique de l'ouvrageModifier

Cadre spatio-temporelModifier

EspaceModifier

Paris (boulevard Saint-Germain, Champs-Élysées).

TempsModifier

Époque contemporaine ; l’enquête se déroule du 21 au 25 mars.

Les personnagesModifier

Personnage principalModifier

Jules Maigret, commissaire divisionnaire de la PJ
Nathalie Sabin-Levesque, née Frassier. Sans profession. Mariée, pas d’enfants. Environ 45 ans.

Autres personnagesModifier

  • Gérard Sabin-Levesque, alias Monsieur Charles, mari de Nathalie, notaire de 48 ans, la victime
  • Jo Fazio, amant de Nathalie, ex-souteneur, ex-barman, la trentaine, seconde victime.

AdaptationModifier

TélévisionModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine.