Répartition géographique du hongrois

(Redirigé depuis Magyarophone)

Le hongrois est parlé par quelque 12,6 millions de personnes, dont 9,8 millions vivent en Hongrie[1] Il y a des communautés magyarophones dans tous les pays voisins de la Hongrie (Roumanie, Slovaquie, Serbie, Ukraine, Autriche, Croatie et Slovénie), ainsi que d’importantes communautés apparues par émigration aux États-Unis d’Amérique, au Canada, en Israël, etc.

Répartition des locuteurs de hongrois par paysModifier

Pays Nombre de personnes Statut des personnes Année
  Hongrie 8 409 049 de langue maternelle hongroise 2011[2]
  Roumanie (principalement en Transylvanie, dans le Maramureș, dans le Crișana et dans le Banat) 1 259 914 de langue maternelle hongroise 2011[3]
  Slovaquie 458 467 appartenant à la minorité nationale hongroise 2011[4]
  Serbie (principalement en Voïvodine) 243 146 de langue maternelle hongroise 2011[5]
  Ukraine (principalement en Transcarpathie) 161 618 de langue maternelle hongroise 2001[6]
  Autriche 25 884 citoyens d’Autriche ayant le hongrois pour langue d’emploi courant 2001[7]
72 320 nées en Hongrie 2017[8]
  États-Unis 86 406 parlant hongrois en famille 2013[9]
  Canada 71 100 de langue maternelle hongroise 2011[10]
  Allemagne 70 730 citoyens de Hongrie inscrits au Registre central des étrangers 2011[11]
  Israël 70 000 locuteurs de hongrois 1998[12]
  Australie 20 881 parlant hongrois en famille 2011[13]
  Suède 16 676 citoyens de Hongrie 2016[14]
  Croatie 10 231 de langue maternelle hongroise 2011[15]
  Italie 8 034 citoyens de Hongrie 2016[16]
  Slovénie 6 243 appartenant à la minorité nationale hongroise 2002[17]

Il y a encore des locuteurs de hongrois en Argentine, en Belgique, au Brésil, en République tchèque, en Suisse, en Finlande, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, au Venezuela et dans d’autres pays.

 
Le hongrois en Europe centrale.

Statut officielModifier

 
Zones de Roumanie (Transylvanie) où le hongrois peut être utilisé dans l’administration (en vert).
 
Zones de Serbie (Voïvodine) où le hongrois est langue d’usage officiel (en vert)

Le hongrois est la langue officielle de la Hongrie et, par conséquent, l’une des langues officielles de l’Union européenne. Il est langue officielle, à côté du slovène, dans les localités de Slovénie où il y a des « communautés nationales » hongroises[18].

Le hongrois est langue appelée « d’usage officiel » en Serbie, dans les localités où la population magyarophone atteint 15 % de la population totale[19]. Les localités en question apparaissent dans un document du Secrétariat provincial pour l’éducation, les réglementations, l’administration et les minorités nationales – communautés nationales de Voïvodine[20].

En Autriche, en Croatie, en Roumanie, en Slovaquie, en Slovénie et en Ukraine, le hongrois est une langue minoritaire reconnue[21]. En Roumanie[22] et en Slovaquie[23], il peut être utilisé dans l’administration des localités où la minorité hongroise atteint au moins 20 % de la population.

RéférencesModifier

  1. (en) Simons, Gary F. et Charles D. Fennig (dir.), Ethnologue: Languages of the World, 20e édition, Dallas, Texas, SIL International, 2017 ; sur Internet : Ethnologue (consulté le 29 mai 2017).
  2. (hu) Csordás, Gábor, 2011. Népszámlálás. 9. Nemzetiségi adatok [« Recensement de 2011. 9. Données sur les ethnies »], Budapest, Központi Statisztikai Hivatal, 2014, p. 18 (consulté le 29 mai 2017).
  3. (ro) Institutul Național de Statistică. Recensământul populației și al locuințelor. Rezultate (Recensement de la population et des habitations. Résultats). Tab10. Populaţia stabilă după limba maternă – judeţe, municipii, oraşe, comune (Tableau 10. La population stable selon la langue maternelle – départements, villes, communes rurales) (consulté le 29 mai 2017).
  4. (sk) Štatistický úrad Slovenskej Republiky, TAB. 115 Obyvateľstvo podľa pohlavia a národnosti (La population selon le sexe et l’ethnie) (consulté le 29 mai 2017).
  5. (sr) Republički zavod za statistiku, Попис становништва, домаћинстава и станова 2011. године у Републици Србији. Књига 4: Вероисповест, матерњи језик и национална припадност (Recensement de la population et des habitations de 2011 en République de Serbie. Livre 4 : Religion, langue maternelle et appartenance ethnique), 2013, p. 2 (consulté le 29 mai 2017).
  6. (en) Derjavny komitet statistiki Ukraïny, Distribution of the population of Ukraine's regions by native language (Répartition de la population de l’Ukraine par régions et par langues maternelles) (consulté le 29 mai 2017).
  7. (de) Statistik Austria Bevölkerung mit österreichischer Staatsbürgerschaft nach Umgangssprache (La population de citoyenneté autrichienne selon la langue d’emploi courant (consulté le 29 mai 2017).
  8. (de) Statistik Austria, Bevölkerung am 1.1.2017 nach detailliertem Geburtsland und Bundesland (La population le 1/01/2017 selon les pays de naissance et les Länder) (consulté le 29 mai 2017).
  9. (en) U.S. Census Bureau, Detailed Languages Spoken at Home and Ability to Speak English for the Population 5 Years and Over: 2009-2013, tableau Detailed Languages Spoken at Home and Ability to Speak English for the Population 5 Years and Over for United States: 2009-2013 (Langues détaillées parlées en famille et habilité de parler l’anglais pour la population des États-Unis âgée de 5 ans et plus : 2009-2013) (consulté le 29 mai 2017).
  10. Statistique Canada, Recensement du Canada de 2011 : Tableaux thématiques, Langue maternelle détaillée (consulté le 29 mai 2017).
  11. (de) Statistisches Bundesamt Deutschland, Ausländische Bevölkerung nach Zensus und Ausländerzentralregister (AZR) (La population étrangère selon le recensement et le Registre central des étrangers), Wiesbaden, 2014, p. 3 (consulté le 29 mai 2017).
  12. Ethnologue, page Israël, Langues (estimation) (consulté le 29 mai 2017).
  13. (en) Australian Bureau of Statistics, B13 Language Spoken at Home by Sex (B13 Langue parlée à la maison, par sexes) (consulté le 29 mai 2017).
  14. (en) Statistiska Centralbyrån, Foreign citizens by country of citizenship, age and sex (Citoyens étrangers par pays, âge et sexe) (consulté le 29 mai 2017).
  15. (hr) Državni zavod za statistiku, Stanovništvo prema materinskom jeziku po gradovima/općinama, popis 2011 (La population par langues maternelles, par villes/communes rurales – recensement de 2011) (consulté le 29 mai 2017).
  16. (it) I.Stat, Stranieri residenti al 1° gennaio - Cittadinanza (Étranger résident le 1er janvier – Citoyenneté) (consulté le 29 mai 2017).
  17. (en) Statistični urad Republike Slovenije, Popis 2002. Population by ethnic affiliation, Slovenia, Census 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 and 2002 (La population par ethnies en Slovénie, recensements de 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002) (consulté le 29 mai 2017).
  18. (en) Constitution de la République de Slovénie, article 11 (consulté le 29 mai 2017).
  19. (sr) Loi concernant l’usage officiel des langues et graphies de 2005, chapitre III, article 11 (consulté le 18 janvier 2016).
  20. (sr) Langues et graphies d’usage officiel dans les statuts des villes et communes sur le territoire de la P. A. de Voïvodine (consulté le 29 mai 2017).
  21. (en) States Parties to the European Charter for Regional or Minority Languages and their regional or minority languages (États parties à la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires) (consulté le 24 mai 2017).
  22. (ro) Loi no 215 du 23 avril 2001 concernant l’administration publique, article 17 (consulté le 29 mai 2017).
  23. (en) Loi no 184 du 10 juillet 1999 concernant l’usage des langues des minorités nationales (consulté le 29 mai 2017).