Magog

ville du Québec (Canada)

Magog
Magog
Église Saint-Patrice vue depuis le quai Mac Pherson
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Estrie
Subdivision régionale Memphrémagog (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire Nathalie Pelletier
2021-2025 (mandat)
Code postal J1X
Constitution
Démographie
Gentilé Magogois, oise
Population 25 358 hab. ()
Densité 151 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ nord, 72° 09′ ouest
Superficie 16 750 ha = 167,5 km2
Divers
Indicatif +1 819
Code géographique 2445072
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Magog
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Magog
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Voir sur la carte administrative d'Estrie
City locator 14.svg
Magog
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Voir sur la carte topographique d'Estrie
City locator 14.svg
Magog
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Magog (localement : [ˈmeɪɡɔːɡ]; [maˈɡɔɡ]) est une ville du Québec située dans la MRC de Memphrémagog dans la région administrative de l'Estrie[1]. Elle fait partie de la région touristique des Cantons-de-l'Est.

GéographieModifier

 
Dans la MRC : Memphrémagog.

Magog est située au nord-est du lac Memphrémagog, à la confluence du lac et de la rivière Magog, dans laquelle les eaux du lac se déversent. Chef-lieu de la MRC Memphrémagog, elle est la deuxième ville en importance en Estrie jusqu'en [2]. Elle est maintenant la troisième ville en importance en Estrie. Située à l'intersection des autoroutes 10 et 55, tout près de la frontière américaine, a 1 heure de Montréal et 2h30 de Québec.

Avec les fusions municipales de 2002 décidées par le gouvernement du Québec, Omerville a été fusionnée à la municipalité. Le canton de Magog, du côté est et ouest du lac, a aussi été fusionné[3]. Depuis ces fusions, la population de la ville a atteint, en 2006, 23 800 citoyens[4] et à 26 700 en 2018.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

Les plus anciens habitants connus de la région de Magog sont les amérindiens Abénakis. Ralph Merry (en), considéré aujourd'hui comme le fondateur du village de Magog, émigra du Massachusetts au Bas-Canada en 1798 et se fixa sur le lot n° 6 du XVIIe rang de Bolton. Il acheta tous les lots voisins et devint propriétaire de tout le terrain du village de Magog. Il joua un rôle de premier plan dans le développement de Magog comme maire, juge de paix, cultivateur et industriel. En 1821, il construisit une maison qui existe encore aujourd’hui. Ladite maison est située au coin des rues Merry et Principale ouest, près du centre-ville[5]. Elle est maintenant un lieu de mémoire citoyen sous le nom de maison Merry.

La localité était initialement nommée Outlet (soit « émissaire d'un lac » en anglais). Le nom de Magog sera donné à partir de 1855[6] et provient des Abénakis qui dès 1690 appelaient Memphrémagog les rivières et les lacs des futurs Cantons de l’Est. Memphrémagog signifie en abénaquais « grande étendue d’eau »[7],[8].

À la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle, l'industrie textile domine l'économie de Magog, notamment avec l'usine de textile de Magog qui engage plus de personnes que la population totale de la ville. Ce n'est qu'aux environs de 1960-1970 que l'économie se diversifie avec une augmentation du tourisme, des services et grâce à la diversification du parc industriel[9].

DémographieModifier

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
14 03414 05022 53523 88025 69226 669

LangueModifier

Bien que la ville fût fondée par des loyalistes anglais, la très forte majorité des Magogois et des Magogoises ont aujourd'hui le français comme langue maternelle[4]. Ce changement démographique est venu au cours de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle, avec l'arrivée massive de Canadiens-français venant travailler dans les usines en plein essor[12].

Langue maternelle à Magog (2006, Statistique Canada)[4]
Langue maternelle Total Pourcentage
Français seulement 21 700 92,02 %
Anglais seulement 1 330 5,64 %
Français et anglais 120 0,51%
Autre(s) langue(s) 435 1,84%
Total 23 580 100 %

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de huit (8) districts[13].

Magog
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Marc Poulin Voir
2009 Vicki May Hamm Voir
2013 Voir
2017 Voir
2021 Nathalie Pelletier Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

ÉducationModifier

Primaire

  • École privée Montessori
  • École Brassard-Saint-Patrice
  • École des Deux-Soleils
  • École Saint-Jean-Bosco
  • École Saint-Pie-X
  • École Sainte-Marguerite
  • École Princess Elizabeth

Secondaire

CultureModifier

En juillet 2021, la Ville de Magog a adopté sa nouvelle Politique culturelle et patrimoniale[15]. Elle est le fruit d’une démarche collaborative avec les citoyennes et les citoyens ainsi qu’avec les partenaires locaux.

Parmi les organismes et lieux culturels situés à Magog, on trouve Art'M, le Centre d'arts visuels de Magog, le Circuit des arts Memphrémagog, l'Espace culturel de Magog, le Musée international d'art naïf de Magog et le Vieux Clocher (salle de spectacles).

Lieux d'intérêtModifier

On compte parmi les lieux d'intérêts, le lac Memphrémagog, le centre commercial des Galeries Orford sur la rue Sherbrooke, la rue Principale, la maison Merry, et le parc national du Mont-Orford. La grande fête gourmande du Québec, la Fête des vendanges se déroule chaque année au parc de la baie de Magog.

En bordure du lacModifier

La baie de Magog est l'endroit où la rivière Magog prend sa source pour ensuite traverser le cœur de la ville. On y trouve des commerces, restaurants et services nautiques.

La pointe Merry ainsi que la plage Merry sont des installations municipales sur la rive, un grand espace vert où, été comme hiver, des activités culturelles, sportives et de toutes sortes sont organisées par les différents partenaires de la ville de Magog. On y retrouve une plage publique, un parc, deux stationnements, une piste cyclable, une voie piétonne, une patinoire en hiver, une allée glacée, ainsi qu'une dizaine d'autres installations en bordure du lac.

À l'extrémité ouest de la promenade sur le lac, on retrouve, près du skatepark et de la station d'information touristique, la rue Cabana. La rue Cabana se trouve sur une pointe de terre qui délimite la sortie du marais et la fin de la baie de Magog. Au bout de la pointe, on retrouve l'imposant club nautique.

Plus à l'ouest encore, on retrouve le Memphré-Club, un domaine de condominiums bâti sur le marais dans les années 1990. Le domaine possède une très belle plage sur le bord du lac. Juste à côté, on retrouve le terrain de la ville nommé la plage des Cantons, anciennement la plage municipale du Canton de Magog, elle est aujourd'hui un centre sportif. Elle y accueille l'équipe de Triathlon de la ville, ainsi que le Yacht Club, qui lui héberge l'équipe de voile Memphrémagog. On y offre aussi des cours et des tours guidé du marais, ainsi que des locations d'embarcations à voile ou de kayak et canots. Tout près, on retrouve le centre sportif Azur, on peut y pratiquer le tennis, la natation ou l'escalade avec des professionnels. En bordure du marais de la Rivière aux Cerises sur le chemin Roy, on retrouve depuis 2011 le Centre d'interprétation du Marais. Le bâtiment est une construction écologique et on y offre des cours, des ateliers, des activités éducatives et des expositions temporaires.

La municipalité offre depuis un tout nouveau centre sportif régional situé dans l'école secondaire de la Ruche. Celle-ci inclut une salle de musculation, une palestre, quatre gymnase, un nouveau terrain de football en gazon synthétique, des vestiaires pour hommes et femmes très spacieux ainsi qu'une piscine municipale intérieure qui sera prête à l'été 2012.

Au milieu juin (13-14-15- en 2012) a lieu Le Cirque des Étoiles, un cirque qui offre du comique et des acrobaties par des jeunes des écoles primaires et de l'école secondaire de la ville. cet évènement a lieu au centre-ville, dans le Parc des Braves.

Le lac Memphrémagog (et ses alentours) offre plusieurs activités dont la baignade, la marche, le vélo et la promenade en bateau. Le quai Mac Pherson à l'extrémité nord du Parc de la Pointe Merry, est le point de départ de croisières.

Selon le folklore local, une créature légendaire nommée « Le Monstre du Memphré » vivrait dans les eaux du lac[16].

ClimatModifier

Relevé météorologique de Magog
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) −14,9 −13,5 −7,3 −0,1 6,4 11,7 14,3 13,2 8,6 2,9 −2,9 −10,7
Température moyenne (°C) −10,4 −8,8 −2,8 4,6 12 16,9 19,4 18,2 13,3 7,1 0,5 −6,7
Température maximale moyenne (°C) −5,9 −4 1,7 9,3 17,5 22,1 24,5 22,3 18 11,4 3,9 −2,7
Source : Environnement Canada[17]


GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Répertoire des municipalités : Magog
  2. Date à laquelle il y a eu ajout de deux MRCs à l'Estrie, qui incluent la ville de Granby, qui a une plus grande importance que Magog en termes de population
  3. Toponymie : Omerville
  4. a b et c Recensement 2006 : Magog
  5. « La Maison Merry de Magog », sur La Société d'histoire de Magog (consulté le )
  6. Société d'histoire de Magog, « Histoire de Magog en bref », sur Société d'Histoire de Magog, (consulté le )
  7. Toponymie : Magog
  8. Toponymie : Memphrémagog
  9. « L'industrie textile : un fil conducteur de l'histoire magogoise », sur La Société d'histoire de Magog (consulté le )
  10. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Magog, V » (consulté le )
  11. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Magog, V » (consulté le )
  12. « 7. L’immigration canadienne-française et les premières écoles catholiques », sur L’histoire de l’éducation à Magog : Des pionniers à la Révolution tranquille (consulté le )
  13. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en )
  14. Alain Goupil « Montessori inaugure son école au coeur du parc Orford », La Tribune, 30 novembre 2017.
  15. Author st et ish, « Culture et patrimoine », sur Ville de Magog (consulté le )
  16. Farfan, Matthew, Cybermagazine Patrimoine des Cantons, Memphré, monstre du lac Memphrémagog
  17. « Magog », Environnement Canada, 1971-2000 (consulté le )

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier