Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mamet.
Magda Mamet
Naissance
Rose Hill
Décès
Rose Hill
Activité principale
Écrivaine
Auteur
Genres
Poésie

Œuvres principales

  • Cratères (1958)

Magda Mamet, née en 1916 à Rose Hill, morte fin janvier 2012 au même lieu[1], est une femme de lettres mauricienne.

ParcoursModifier

Magda Mamet est issue d'une vieille famille franco-mauricienne, et fille d'Evenor Mamet, lui-même poète. Après des études à La Sorbonne, elle revient à Maurice et devient critique littéraire dans un journal de l'île, Le Cernéen. Elle commence dès lors à publier des recueils de poésie. Ses premiers poèmes sont publiés dans une revue littéraire mauricienne, L'Essor[2]. Elle fait partie des premières écrivains femmes de l'ile, même si elle a été précédée dès l'entre-deux-guerres, par une autre poétesse, Raymonde de Kervern[3].

Sa poésie se démarque par des thématiques sociales, contre l'injustice et l'hypocrisie, par son attachement à la religion catholique et, sur la forme, par l'utilisation de vers libres[2].

DistinctionsModifier

1958 : prix France-Île Maurice

Principales publicationsModifier

PoésieModifier

  • L'effeuillement des jours, 1946.
  • Les barques terrestres, 1953.
  • Cratères, 1958.
  • Nuit sans mémoire, 1973.

RomansModifier

  • L'Enfant de possession, 1995.

NouvellesModifier

  • L'emmurée, 1999.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

WebographieModifier