Ouvrir le menu principal

Maeslantkering

Système permettant de bloquer l'entrée du port de Rotterdam
Maeslantkering
Maeslantkering.jpg
Le Maeslantkering vu du nord.
Géographie
Localisation
municipalité de Rotterdam (en)
Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Barrage anti-tempête
Date de mise en service
10 mai 1997
Barrage
Type
Digues de fermeture mobiles
Hauteur
(lit de rivière)
22 m
Longueur
210 m

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

(Voir situation sur carte : Hollande-Méridionale)
Point carte.svg

Le Maeslantkering (traduisible en français par « Barrière de protection du pays de la Meuse ») est un ouvrage marin néerlandais permettant de protéger la ville de Rotterdam contre les tempêtes de la mer du Nord. Plus récent et dernier des travaux du plan Delta, il est réalisé sur la Nieuwe Waterweg, la voie navigable qui relie Rotterdam à la mer et est inauguré en mai 1997 par la reine Beatrix. Le Maeslantkering est l'une des plus grandes structures mobiles au monde avec une longueur totale de 420 mètres et une hauteur de 20 mètres ; son fonctionnement est ordonné par un superordinateur.

BarrageModifier

Le barrage consiste en deux portes monumentales. Lorsque le barrage est ouvert, les portes sont rangées sur la terre ferme. Un ordinateur décide automatiquement de la fermeture du barrage lors d'une marée haute imminente. Ceci arrive lorsque le niveau d'eau à Rotterdam dépasse le niveau normal d'Amsterdam de plus de 3 mètres. Les portes (d'une hauteur de 22 mètres et longues de 210 mètres, flottant sur l'eau de par leur densité proche de celle-ci), se referment alors[1]. Au moment où les portes se touchent presque, la pression du courant sur l'ouvrage assure une fermeture efficace du Nieuwe Waterweg. Pour se prévenir de chocs dommageables entre les différentes parties de l'ouvrage, une petite ouverture est laissée.

Les points d'articulation des deux portes ont nécessité des innovations technologiques pour leur construction : ils ont dû être prévus pour autoriser non seulement pour la fermeture et l'ouverture des portes, mais elles doivent aussi permettre un glissement des portes vers le haut comme vers le bas. Avec un diamètre de 10 mètres, ce sont les plus grandes charnières réalisées au monde.

Les déplacements horizontaux des portes sont assurés par des moteurs redondants à 5 cylindres, fournissant une poussée d'huile. Cette technique fut choisie pour sa fiabilité et sa capacité à fournir une puissance constante indépendamment du courant. La force mécanique du moteur est transmise par des engrenages et des courroies. Les moteurs eux-mêmes ont été pendus verticalement pour pouvoir travailler indépendamment du niveau d'eau.

Le Maeslantkering, dont les travaux débutent en 1991, est inauguré en mai 1997[1]. Le coût de l'ouvrage s'élève à environ 800 millions de florins néerlandais (soit environ 360 millions €) à la fin des travaux. L'Algerakering, situé plus en amont, n'est pas obsolète, il est fermé beaucoup plus souvent et peut être actionné en très peu de temps; tandis que le Maeslantkering nécessite plusieurs heures de préparation, au repos il est hors d'eau, il n'est fermé qu'en cas de grand danger.

HistoriqueModifier

Dans le plan Delta originel, aucune fermeture du Nieuwe Waterweg n'est envisagée, pour permettre l'accessibilité continuelle au port de Rotterdam.

Cependant, au milieu des années 1980, il est apparu que les digues projetées ne sont pas suffisamment élevées pour garantir une protection certaine des territoires très peuplés de la Hollande-Méridionale.

Plusieurs solutions sont étudiées. Dans le cadre de l'Europoortkering, il est décidé de construire un barrage mobile. À l'époque, il en existe déjà un sur la Tamise, la barrière de la Tamise, mais celui du Nieuwe Waterweg doit être beaucoup plus grand. La décision finale de construction est prise en 1987[2].

Centre d'informationModifier

 
La porte nord du barrage en position ouverte.

Sur la rive nord du Maeslantkering (près de Maasdijk, entre le Hoek van Holland et le Maassluis) se trouve le Keringshuis (« Maison du barrage »), un centre d'information gratuit. Dans ce centre sont données différentes informations sur le Maeslantkering et les réalisations connexes.

Liste des fermetures de portes en conditions réellesModifier

Date Excès du niveau marin Remarques
Nuit du 8 au 9 novembre 2007 2,84 m (1re situation de tempête) Fermeture simultanée du Hartelkering, de l'Oosterscheldekering et de la barrière de la Tamise en raison de la forte tempête qui a balayé les côtes du nord de l'Europe, de la Norvège à la Grande-Bretagne.
3 janvier 2018
vers 14h10
2,60 m Fermeture simultanée de tous les barrages anti-tempête des Pays-Bas (Maeslantkering, Oosterscheldekering, Hartelkering, Algerakering et Barrage de Ramspol).

Test annuel de fermetureModifier

 
Maeslantkering en position fermée.

Le barrage est fermé une fois par an, en septembre, pour vérifier son bon fonctionnement.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (nl) « Maeslantkering », sur le site du Rijkswaterstaat du Ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement (consulté le 27 octobre 2017).
  2. (en) P.H. Nienhuis, Environmental History of the Rhine-Meuse Delta : An ecological story on evolving human-environmental relations coping with climate change and sea-level rise, Springer Science & Business Media, , 640 p. (lire en ligne), pages 266 et 267.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Le Plan Delta de la Zélande à Rotterdam.
Ci-dessus l'ouest du port de Rotterdam