Maelbeek (ruisseau)

ruisseau couvert complètement à l'est de Bruxelles

Maelbeek
Illustration
Source du Maelbeek dans le petit étang de l'abbaye de la Cambre.
Caractéristiques
Bassin collecteur l'Escaut
Cours
Source Étang de l'abbaye de la Cambre
· Localisation Abbaye de la Cambre
Confluence la Senne
· Localisation Schaerbeek
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique

Le Maelbeek (en néerlandais : Maalbeek) est un ruisseau de Belgique, affluent de la Senne et sous-affluent de l'Escaut par la Dyle et le Rupel.

ÉtymologieModifier

Le nom « Maelbeek » vient des mots néerlandais « maal » ('malen' = moudre) et « beek » (ruisseau). L'étymologie de Molenbeek est la même que pour le Maelbeek.

GéographieModifier

 
Pont de l'avenue de la Couronne sur la vallée du Maelbeek.

Le Maelbeek prend sa source au sud de Bruxelles sur le territoire des communes actuelles d'Ixelles et d'Etterbeek, puis traverse Saint-Josse-ten-Noode. Son confluent avec la Senne est situé à Schaerbeek. Depuis sa source à l’abbaye de la Cambre, il coulait à ciel ouvert parmi les prairies et traversait cinquante-huit étangs, notamment ceux d'Ixelles. De nombreux moulins et ateliers s’étaient établis sur ses rives.

Le bassin du Maelbeek est caractérisé par des pentes très fortes qui provoquent des crues brutales. Après la création de certains quartiers, le ruisseau, devenu torrentiel lors d’orages, provoquait des inondations et compromettait la salubrité publique. Le ruisseau fut voûté en 1872 et enfermé dans un pertuis. Bien qu'à peu près entièrement souterrain de nos jours, ce ruisseau ne se laisse pas oublier, non seulement par la station de métro qui lui doit son nom, mais aussi car la pente de ses berges indique à l'évidence que les rues qui suivent son cours (rue Gray, place Saint-Josse, rue des Coteaux, etc.) sont établies au fond d'une vallée.

De nos jours subsistent six étangs, ceux de l'abbaye de La Cambre, d'Ixelles (au nombre de deux), du parc Léopold, du square Marie-Louise et du parc Josaphat. La rue de l'Étang, à Etterbeek, rappelle un septième étang aujourd'hui asséché, que contournait en son temps la chaussée de Wavre.

Quatre ouvrages d'art majeurs enjambent le Maelbeek et sa vallée :

Cours d'eau au nom similaireModifier

En région flamande, il existe nombre de ruisseaux dénommés Maalbeek. Dans les environs de Bruxelles, il en existe un autre à Grimbergen et la Kleine Maalbeek (Petit Maalbeek) coule à Kraainem.

En plus du Molenbeek traversant les communes de Ganshoren, Jette et Bruxelles-Ville, deux autres coulent à Beersel et Laeken.

PostéritéModifier

Une station de métro de Bruxelles porte le nom de Maelbeek.

Voir aussiModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier