Ouvrir le menu principal

Mad City

film de Constantin Costa-Gavras, sorti en 1997
Mad City
Titre québécois Reportage en direct
Titre original Mad City
Réalisation Costa-Gavras
Scénario Tom Matthews
Acteurs principaux
Sociétés de production Arnold Kopelson Productions
Punch Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 114 minutes
Sortie 1997

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mad City ou Reportage en direct au Québec est un film américain réalisé par Costa-Gavras, sorti en 1997.

SynopsisModifier

Le présentateur de télévision Max Bracknett avait jadis une carrière prometteuse jusqu'à ce qu'il s'en prenne en direct à son grand rival, le journaliste vedette Kevin Hollander. Max travaille désormais sur une petite chaîne de télévision locale. Un jour, au hasard d'un petit reportage sans intérêt dans un musée, Max se retrouve au milieu d'une prise en otage provoquée par Sam Baily, un ancien employé du musée qui s'oppose à son licenciement. Max y voit alors l'opportunité d'un énorme scoop tout en prenant sa revanche sur Kevin Hollander. Max va alors s'inventer conseiller en communication de Sam en médiatisant la prise d'otage. Mais la pression devient trop forte et la situation dérape.

Fiche techniqueModifier

Producteurs délégués : Stephen Joel Brown, Wolfgang Glattes et Jonathan D. Krane
  États-Unis :
  France :

DistributionModifier

ProductionModifier

Le scénario Tom Matthews, aidé d'Eric Williams, s'inspire de la couverture médiatique du Siège de Waco en 1993. Les médias, qui n'avaient aucune information fiable à l'époque,avaient été réduits à colporter des rumeurs et à dramatiser les faits[2].

Le tournage a lieu en Californie (Los Angeles, San José) et à New York[3].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des critiques plutôt négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 36% d'opinions favorables pour 28 critiques et une note moyenne de 5,1710[4]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 45100 pour 23 critiques[5].

John Travolta est par ailleurs nommé aux Stinkers Bad Movie Awards dans la catégorie du pire acteur[6].

Box-officeModifier

Le film est un flop au box-office. Avec un budget d'environ 50 millions de dollars, il n'en rapporte que 10 millions sur le sol américain[1].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
10 541 523 $[1]
  France 347 475 entrées[7] - -

  Total Monde n/a - -

AnalyseModifier

Gavras signe avec ce film une critique cinglante des grands médias et de leurs pouvoirs, la manipulation de l'information, de l'opinion publique[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Mad City », sur Box Office Mojo (consulté le 19 septembre 2019)
  2. Secrets de tournage - Allociné
  3. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  4. (en) « Mad City (1997) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 19 septembre 2019)
  5. (en) « titre Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 19 septembre 2019)
  6. (en) Awards sur l’Internet Movie Database
  7. « Mad City », sur JP's Box-office (consulté le 19 septembre 2019)

Liens externesModifier