Machetazo

Machetazo
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre musical Grindcore, death metal[1]
Années actives 19942014
Labels Razorback Records, Throne Records, Living Dead Society, Al Pacino Records, Escorbuto Records, First Blood Family, Frigidity Records, Goryfied Productions, Hells Headbangers, Ironía Records, Last House on the Right Records, Relapse Records, Sterilized Decay Records, Upground Records
Composition du groupe
Anciens membres Dopi
Santi
Rober

Machetazo est un groupe de metal extrême espagnol, originaire de La Corogne.

BiographieModifier

Machetazo est formé à La Corogne, Espagne, en 1994[2], comme projet parallèle de deux autres groupes de death metal locaux. À l'origine, ils sont plus orienté noisecore que grindcore[1]. Ils enregistrent deux démos, 46 Cabezas Aplastadas por un Yunque Oxidado en 1995, et Realmente Disfruto Comiendo Cadáveres en 1997. C dernier devient un succès underground international, et est remasetrisé en 1999 par le label américain label Fudgeworthy Records.

À ce stade, Machetazo devient un groupe à part entier, mais les problèmes de formation font qu'il continue avec seulement deux membres. Ils enregistrent leur premier album studio, Carne de Cementerio, en 1999, qui est publié par Razorback Records. Par la suite sortent plusieurs split singles. Avec Dopi comme seul membre original restant, aux côtés du guitariste Rober, Machetazo publie un deuxième, Trono de Huesos (2002). Dans cet album, le groupe s'oriente bien plus grind dans la veine de groupes comme Carcass et Repulsion. Après l'enregistrement de Trono de Huesos, Machetazo devient plkus stable avec une formation comprenant : Dopi (batterie, chant) ; Carlos « Cadaver » (basse, chant), et Rober (guitare).

Après avoir testé cette formation sur deux singles, Machetazo sort un troisième album, en 2005, Sinfonías del Terror Ciego, un album-concept qui traite du réalisateur Amando de Ossorio. À la fin 2008, Carlos Cadaver quitte le groupe. Santi du groupe de grindcore Nashgul, devint le nouveau bassiste. Machetazo se sépare en 2014, après un dernier album, intitulé Ruin, publié en 2013[3],[4]. L'écriture de ce derier opus s'était terminée en [5].

MembresModifier

Derniers membresModifier

  • Dopi - batterie, chant (1994-2014)
  • Rober - guitare, basse (2000-2014)
  • Iago - basse (2013-2014)

Anciens membresModifier

  • Carlos - basse, chant (2001-2008)
  • Chinin - basse, chant (1994-2001)
  • Ernesto - batterie (1994-1999)
  • Nacho - guitare (1999-2001)
  • Gonso - guitare, chant (1994-1999)

Membres actuelsModifier

Anciens membresModifier

  • J. Oliver - guitare, chant (2004-2008)
  • Miguel - guitare, chant (2004-2008)
  • Unai García - chant (2004-2006)
  • Albano Fortes - chant (2007-2008)
  • Rafa Fernández - chant (2008-2010)
  • Kike - basse (2004-2008)
  • Iago Fuentes - basse (2008-2009)
  • Alfonso Vicente - basse (2009-2011)

DiscographieModifier

  • 1994 : 46 cabezas aplastadas por un yunque oxidado (démo)
  • 1997 : Realmente disfruto comiendo cadáveres (démo)/ 10" MLP (Fudgeworthy - USA)
  • 2000 : Carne de cementerio CD/LP (Razorback Records - USA / Throne Records - Espagne)
  • 2000 : Split 7" w/ Corrupted (Frigidity Records - Japon)
  • 2000 : Split 7" w/ Rise Above (Sterilized Decay Records - R.-U)
  • 2001 : Split 7" w/ Bodies Lay Broken (Al Pacino Records - USA)
  • 2001 : Split MCD/7" w/ Abscess (Upground Records / Ironía Records / Throne - Espagne)

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Machetazo biography @ MusicMight », .
  2. (es) « Especial: diez canciones y diez grupos para iniciarse en el grindcore. ¿Tienes diez minutos, algo de prisa, y bastante rabia contenida? », sur tanakamusic.com (consulté le 2 juin 2018).
  3. (es) « El último golpe de Machetazo », sur lazancadilla.com (consulté le 2 juin 2018).
  4. (es) « Reviews » (consulté le 2 juin 2018).
  5. (es) « MACHETAZO: listos para grabar album », sur elsantuariodelrock.com (consulté le 2 juin 2018).

Liens externesModifier