Maître de Vyšší Brod

peintre tchèque
Maître de Vyšší Brod
Biographie
Activité
Période d'activité

Le maître de Vyšší Brod (aussi connue sous le nom maître de Hohenfurth, du nom allemand de la ville de Vyšší Brod) est un peintre anonyme de Bohême, actif vers 1350.

BiographieModifier

Il est probable qu'il est originaire de Prague ; un retable destiné au couvent cistercien de Vyšší Brod, dont dérive son nom d'artiste, est toujours visible à Prague. Datable du milieu du XIVe siècle, la peinture, dont les panneaux sont maintenant disjoints, représente l'« Enfance du Christ » avec des scènes de la Passion. Elle est exposée dans la partie du couvent de Sainte-Agnès de la Galerie nationale de Prague. Les scènes représentant l'Annonciation, la Nativité, l'Adoration des mages et la Résurrection sont attribuées à la main du maître, tandis que d'autres parties sont considérées comme le produit de son atelier.

Un certain nombre d'autres peintures, dont la Vierge de Kladsko, la Crucifixion de Kaufman (toutes deux conservées à Berlin), la Vierge de Vysehrad et la Vierge de Veveri, sont attribuées au maître sur la base du style.

  Survolez une image pour afficher sa légende ; survolez la légende pour l'afficher en entier si elle est tronquée.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Romaine Berens, Le Maître de Vyšší Brod, un peintre anonyme sous l'empereur Charles IV, Luxembourg, Kremer-Müller, 1990.
  • Jaroslav Pesina: Der Hohenfurther Meister. Übers. von Lenka Reinerová. Prague 1982.
  • Ingo F. Walther : Malerei der Welt. Eine Kunstgeschichte in 900 Bildanalysen. Von der Gotik bis zur Gegenwart. Cologne 1995.
  • Jiří Fajt : Karl IV., Kaiser von Gottes Gnaden. Kunst und Repräsentation unter den Luxemburgern 1347–1437 (Catalogue de l'exposition au château de Prague, février-). Munich, Berlin 2006

Source de la traductionModifier