Ouvrir le menu principal

Maître de Chaource

Mise au tombeau par le Maître de Chaource, sculpture datant de 1515-1520, sise dans la crypte de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource.

Le Maître de Chaource — également connu comme le Maître de Sainte Marthe ou Maître aux Figures Tristes[1] — est un sculpteur champenois anonyme du XVIe siècle. L'hypothèse la plus largement répandue est qu'il s'agirait d'un certain Jacques Bachot[2], mentionné à Troyes entre 1497 et 1527 et à Joinville entre 1500 et 1505.

L'œuvre principale du Maître de Chaource est La Mise au tombeau datée de 1515 ; elle se trouve dans la chapelle du Sépulcre de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource.

IdentitéModifier

Aucun nom n'a été retrouvé dans les différentes sources concernant les sculptures qui lui ont été attribuées (commande, paiement…)[3].

Jacques Bachot est un sculpteur contemporain du maître de Chaource (début du XVIe siècle) et à peu près sur les mêmes lieux. Il a sculpté, en particulier, plusieurs œuvres à Troyes et dans l'église Saint-Laurent de Joinville (édifice aujourd'hui détruit mais dont l'hôtel de ville conserve un certain nombre de fragments statuaires), dont l'un, attribué au maître de Chaource, comprend des similarités stylistiques[3].

Principales œuvresModifier

Elles sont toutes localisées en Champagne méridionale (autour de Troyes).

La mise au tombeauModifier

Cette sculpture imposante (190 × 300 × 122 cm) comprend un groupe de sept personnages mettant au tombeau le Christ, accompagnés de trois gardes. Il s'agit d'une commande de Jacqueline de Laignes et de Nicolas de Monstier[4]. Elle est considérée comme l'un des plus baux exemplaires de « mise au tombeau » d'Europe et sa restauration a pris fin en 2009[5].

Autres œuvresModifier

Les attributions ont été faites principalement pour des raisons stylistiques, la qualité de ses œuvres tranchant avec celle de la statuaire contemporaine[3]. Il n'est cependant pas complètement clair s'il s'agit d'œuvres du maître lui-même, issues de son atelier ou d'autres sculpteurs qui ont pu imiter son style.

Certaines de ses œuvres ont été présentées à l'Exposition Le Beau XVIe Siècle.

Notes et référencesModifier

  1. Bénézit 1999, p. 49.
  2. Jacques Baudoin, La sculpture flamboyante en Champagne, Lorraine, éditions CRÉER, Nonette, 1990, p.133 et sq.
  3. a b c et d Julien Marasi, Le Maître de Chaource, découverte d'une identité. Catalogue raisonné, Troyes, Centre troyen de recherche et d'études Pierre et Nicolas Pithou - Commune de Chaource, 2015.
  4. Visite virtuelle de la Chapelle du Sépulcre de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource
  5. La salle du sépulcre à nouveau ouverte au public, Libération Champagne, 19 avril 2009

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Raymond Koechlin & Jean-Jacques Marquet de Vasselot, L'Atelier de la Sainte-Marthe, chapitre IV in La Sculpture à Troyes et dans la Champagne méridionale au seizième siècle : étude sur la transition de l'art gothique à l'italianisme, A. Colin. Paris, 1900.
  • Éloi Devaux, Le Maître de Chaource. Paris, Zodiaque, 1956. (OCLC 40529693)
  • Henri Maudier, « L'Atelier de la Sainte-Marthe ; le Maître de Chaource », La Vie en Champagne, no 54, février 1958 ; no 65, février 1959.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, Gründ, 1976, p. 87.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs : de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers, vol. 9, Paris, Gründ, (ISBN 2-7000-3019-2), p. 49
  • Véronique Boucherat, L'église Saint-Jean-Baptiste et son patrimoine », dans La Vie en Champagne, n° 31, juillet, 2002 réédition p.55-65. (réimpression Patton, Troyes, 2006) (ISSN 0758-4245).
  • Julien Marasi, Le Maître de Chaource, découverte d'une identité. Catalogue raisonné, Troyes, Centre troyen de recherche et d'études Pierre et Nicolas Pithou - Commune de Chaource, 2015 (ISBN 978-2-907894-62-3).
  • Julien Marasi, « Le Maître de Chaource, Jacques Bachot et Henri de Lorraine, évêque de Metz et seigneur usufruitier de Joinville», Art et artistes à Troyes et en Champagne méridionale. Fin XVe-XVIe siècle, Troyes, Centre troyen de recherche et d'études Pierre et Nicolas Pithou - La Vie en Champagne, 2016 (ISBN 978-2-9553567-1-5).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

  • (de) Heinz-Hermann Arnhold, Die Skulpturen in Troyes und in der südlichen Champagne zwischen 1480 und 1540: stilkritische Beobachtungen zum Meister von Chaource und seinem Umkreis, Albert-Ludwigs-Universität, Fribourg-en-Brigsau, septembre 1992 (thèse) [1]
  • (fr) Le beau XVIe. Chefs d'œuvre de la sculpture en Champagne, exposition à l'église Saint-Jean au Marché de Troyes du 18 avril au 25 octobre 2009 [2]
  • La chapelle du Sépulcre de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource; vidéo : Le Sépulcre de Chaource.