Gims

chanteur et rappeur congolais
(Redirigé depuis Maître Gims)

Gims
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Nom de naissance Gandhi Bilel Djuna
Naissance (34 ans)
Kinshasa, Drapeau du Zaïre Zaïre
Activité principale Chanteur, Rappeur, Compositeur
Genre musical Rap, Hip-Hop, Pop, Variété
Années actives Depuis 2002
Labels Wati B (2002 - 2016)
TF1 Musique, Play Two (depuis 2017)
Site officiel www.maitre-gims.fr

Gandhi Djuna (prononcé : [ɡɑ̃di dʒuna]), dit Gims (prononcé : [ɡims]) et anciennement Maître Gims, est un chanteur, rappeur et compositeur congolais, né le à Kinshasa au Zaïre (actuelle république démocratique du Congo).

Membre du groupe Sexion d'Assaut, il sort son premier album solo Subliminal en 2013, qui s'écoule à un million d'exemplaires[1]. Deux autres albums suivent, Mon cœur avait raison (2015) et Ceinture noire (2018).

Il a vendu plus de 5 millions de disques[2], dont 2,5 millions d'albums depuis le début de sa carrière[1].

Biographie

Enfance et débuts

Gandhi Bilel Djuna naît le à Kinshasa[3] au Zaïre (république démocratique du Congo depuis 1997)[4] Il est issu d'une famille de musiciens : son père Djanana Djuna est le chanteur de la troupe Viva La Musica de Papa Wemba[5],[6]. Il arrive en France en 1988 à l'âge de deux ans, avec ses parents qui sont alors étrangers en situation irrégulière[4],[7]. Du fait de la clandestinité de ses parents, il explique avoir eu une enfance difficile[7]. Il est placé dans des familles d'accueil, avant de vivre dans des squats jusqu'à ses 18 ans[7]. Ce passage de sa vie est évoqué dans son livre Vise le soleil. Il fait partie d'une fratrie de quatorze enfants[3]. Il est le frère de Dadju, membre du groupe The Shin Sekai, de Bedjik, Afi (anciennement Xgangs) et Djelass tous les trois rappeurs[8]. Sur son premier album Subliminal (2013), ces derniers effectuent une participation sur la chanson Outsider[9]. Gims grandit dans le 3e arrondissement de Paris[10],[11]. Sa famille s'installe ensuite dans le 9e arrondissement et finalement dans le 19e arrondissement.

Gims a suivi des études de graphisme et de communication[12].

Il prend le surnom de « Maître Gims » en référence au cinéma asiatique et au monde des arts martiaux[13].

En , il révèle avoir demandé la nationalité française et qu'elle lui a été refusée[14]. Selon la presse, cela serait à cause de sa bigamie qui n'est pas autorisée dans le droit français[15].

En , Maître Gims révèle sur son compte Instagram qu’il veut changer de nom de scène, et décide de s’appeler non plus Maître Gims mais simplement Gims.

Section d'Assaut et Prototype 3015 (2002–2012)

 
Gims en concert à Cléon le 22 février 2010.

En 2002, Gims forme avec les rappeurs JR O Chrome et Makan le trio Prototype 3015. Le nom du groupe a été choisi en référence à un film, essentiellement pour sa signification "combative". Le nom comporte aussi une référence à l'organisation paramilitaire nazis, ce que le groupe apprend par hasard lors d'un concert pour la Mairie de Paris[16]. Après quelques morceaux réalisés de manière indépendante, le trio rencontre leur agent, Dawala, dans les caves de Châtelet-Les Halles à Paris. Avec Dawala, Prototype 3015 sort sa première mixtape, La Terre du Milieu, en mai 2006. C'est Gims qui dessine la pochette du CD. En 2008, Prototype 3015 fusionne avec un autre groupe de rap, Assonance. Ils font paraître l'album Le Renouveau, qui contient la pièce connue Anti-Tectonick.

À travers Prototype 3015 d'abord, puis 3e Prototype, Gims fait partie du supergroupe Sexion d'Assaut. Sexion d'Assaut sort ses premiers morceaux entre 2002 et 2003. Parmi ceux-ci, on retrouve Gang yaba Gang, Coup 2 Pression, Frères de rue et Ne m'engraine pas, aujourd'hui présents sur quelques compilations comme La Maxi Dépouille. Avec Sexion d'Assaut, Gims participe à deux reprises au 12 Inch'All Star, un concours de rap célèbre dans l'underground parisien qui prend place au Batofar. Il arrive en seconde place et gagne en notoriété, désormais connu comme un des meilleurs kickeurs (freestyleurs) de France.

En 2008, le groupe présente des freestyles mensuels nommés Les Chroniques du mois : chaque mois, au moins deux chansons en freestyle sont publiées via audio ou vidéo. En , Sexion d'Assaut publie une net-tape rebaptisée Les Chroniques du 75, une compilation contenant également des titres inédits, dont la pièce solo À 30 % de Maître Gims.

Le deuxième street album de Sexion d'Assaut, L'Écrasement de tête, paraît en mai 2009 chez Because Music. La dernière sous-entité du supergroupe, 3e Prototype, disparaît complètement. L'Écrasement de tête acquiert une certaine notoriété auprès du grand public grâce à des titres et des vidéoclips, dont T'es bête ou quoi ? et Wati Bon Son (en collaboration avec Dry). Sexion d'Assaut part en tournée, faisant notamment la première partie d'Orelsan ou encore de Medine. L'Écrasement de tête se vend à plus de 50 000 exemplaires. Suite à la sortie de L'Écrasement de tête, le groupe quitte Because Music à cause de malentendus et signe chez Sony.

En 2010, Sexion d'Assaut sort l'album L'École des points vitaux. Maître Gims y est crédité comme auteur-compositeur-interprète. Il a composé les pistes instrumentales de plusieurs pièces, dont Ils appellent ça et Casquette à l'envers. D'autres beatmakers participent également à l'album, comme SoulChildren avec La drogue te donne des ailes ou encore Wisla et Renaud Rebillaud. L'album rencontre un gros succès auprès du grand public, se vendant à plus de 400 000 exemplaires. Le groupe fait la première partie de NTM au Parc des Princes et font le Zénith de Paris[17],[18].

En avril 2011, une polémique éclate au sujet des revendications ouvertement homophobes du groupe. En réaction aux critiques, Sexion d'Assaut décide de sortir une mixtape intitulée En attendant L'Apogée : les Chroniques du 75, qui rencontre malgré tout un succès avec des titres comme Paris va bien et Qui t'a dit. Le projet contient un DVD comprenant un des clips des morceaux présents, ainsi qu'un documentaire qui retrace le parcours du groupe.

En mars 2012, ils sortent leur deuxième album, L'Apogée, qui rencontre davantage de succès que le premier. L'album se vend à plus de 700 000 exemplaires. La même année, Maître Gims publie une bande dessinée en ligne, intitulée Au cœur du vortex[19].

En parallèle avec sa carrière au sein de Sexion d'Assaut, Maître Gims s'essaie à la composition musicale. À la fin de 2006, il sort son premier projet en solo, un maxi intitulé Ceux qui dorment les yeux ouverts. L'EP est produit par Fredy K d'ATK et Noko. Pressé à très peu d'exemplaires, le disque a pour but de faire connaître Gims au grand public. Le disque comporte des morceaux avec Sexion d'Assaut, le rappeur Koma de la Scred Connexion et une chanteuse nommée Carole.

Subliminal (2012–2015)

 
Gims en 2013, portant ses lunettes de soleil qui lui permettent de rester anonyme dans la rue quand il les enlève[20].

Le , dans la vidéo Welcome to the Wa Part. 4 : La Consécration, Maître Gims annonce la sortie de son premier album studio solo, Subliminal, pour le . Le 1er mars, Maître Gims publie Meurtre par strangulation (M.P.S.). Le , il dévoile J'me tire, son deuxième extrait qui reste classé numéro 1 des charts français pendant quatre semaines consécutives, le clip sortant le . Lors d'une interview sur le site Rapelite.com, Maître Gims confirme la présence du rappeur Pitbull sur un morceau intitulé Pas touché. Ses trois frères, Bedjik, Dadju et X-Gang, du groupe MM Solja, sont réunis sur le morceau Outsider. Le , il publie Bella. Le , il diffuse en exclusivité VQ2PQ sur Skyrock. Le , il diffuse, toujours en exclusivité, Ça marche, en collaboration avec The Shin Sekaï. Subliminal sort en effet le . Pour le promouvoir, Gims dévoile des titres inédits, qui ne feront pas partie de l'album, sous la forme d'une série de clips vidéos intitulée Ceci n'est pas un clip.

Le , il réalise son premier concert solo à l'Olympia[21]. Il participe à l'album Racine carrée de Stromae sur la chanson AVF en featuring avec Orelsan.

Maître Gims annonce vouloir faire une pause après la dernière date de la tournée de Sexion d'Assaut, le au Stade de France pour Urban Peace, qui rassemble également IAM, Orelsan, Youssoupha, La Fouine, Psy 4 de la Rime, Rohff et Stromae. Il compte s'occuper aussi de son couple et de ses quatre enfants, qu'il dit avoir trop peu vus à cause de sa carrière (le plus âgé de ses quatre enfants est né vers 2008 et le plus jeune en 2013). Le nouvel album de la Sexion d'Assaut est alors prévu pour [22],[23].

En , il participe au single Game Over de la chanteuse Vitaa[24]. La chanson se classe première des ventes de singles en France[25]. Le , Maître Gims dévoile son nouveau clip, Changer, qui se classe en 17e position[26] pour la semaine du . Avec cette ballade, Gims espère toucher un nouveau public, plus large.

En , Gims est nommé dans la catégorie Musiques urbaines, aux Victoires de la musique, mais la récompense est finalement décernée au groupe 1995. Sa carrière solo n'en est pas moins une réussite. Selon le magazine Challenges, le chanteur est le deuxième artiste français le mieux payé de 2013, derrière Mylène Farmer mais juste devant Johnny Hallyday[27],[28].

Mon cœur avait raison (2015-2016)

Le paraît Mon cœur avait raison, son deuxième album studio contenant deux CD. L'un est appelé Pilule bleue, à la musique plus douce, et l'autre Pilule rouge, à la musique plus sèche. Le , l'album est réédité avec un troisième CD appelé À contre cœur (pilule violette) comportant 7 titres inédits dont Ma beauté et 150. Mon cœur avait raison s'écoule à 700 000 exemplaires[29].

Concert d'ouverture de la finale de la Coupe de Ligue le 23 avril 2016

Le , Gims donne un concert avant le match de football qui oppose le Paris Saint-Germain au LOSC Lille pour la finale de la Coupe de la Ligue. Il y interprète des extraits de trois de ses tubes Est-ce que tu m'aimes ?, Bella et Sapés comme jamais. Le chanteur se fait huer par les spectateurs, dès son arrivée sur la pelouse[30]. Lorsque le rappeur crie au public « Est-ce qu'on continue ? », les spectateurs hurlent « Non ! ». Interviewé au Maroc, Gims révèle qu'il n'entendait pas les sifflets quand il chantait et que ces violentes critiques ne l'ont pas choqué. Il avance que les supporteurs sont alcoolisés et une partie d'entre eux étaient pour Lille, alors que Gims est Parisien. Le rappeur termine en reconnaissant qu'il y a beaucoup de gens à qui sa musique ne plaît pas mais serait prêt à refaire l'expérience pour ses fans[31].

Ceinture noire (2016-2019)

Gims annonce la sortie de Ceinture noire le . Ayant quitté le label Wati B en , l'album sort chez TF1 sous le label Play Two[32]. Le , peu de temps après son annonce officielle, Gims publie un extrait sur Instagram intitulé Marabout[33]. Le titre accompagné d'un clip sort officiellement sur sa nouvelle chaîne Youtube le [33]. Le , Gims diffuse le premier extrait officiel de Ceinture noire, intitulé Caméléon sur les plateformes de streaming. Le , il publie le clip sur sa chaîne YouTube. Le clip dépasse les 10 millions de vues en 2 semaines. Ceinture noire sort le .

Gims dévoile la tracklist et la date de sortie de son troisième album solo Ceinture noire pour le , avec 31 titres + 3 bonus track au choix. Puis il réédite 4 titres en bonus sur l'album Ceinture noire en version intégrale pour le [34],[35].

Le sur YouTube, Gims sort enfin la réédition de l'album Ceinture noire intitulée Transcendance avec 13 titres bonus. On y retrouve les supers stars sud américaines Maluma et J Balvin ainsi que Vitaa, son frère Dadju, Alonzo et le chanteur Sting[36].

En 2019, il chante Reste avec Sting, le clip est tourné dans les transports en commun lyonnais.

Nouveau projet (2020)

En 2020, Gims prévoit de sortir un album intégralement en rap. En juillet de la même année, il est annoncé que cet opus sera dévoilé en octobre 2020.

Le 28 août 2020, Kendji et Gims dévoileront leur titre Nouveau métro, réalisé en duo.

Le 17 septembre 2020, sur Netflix, sortira un documentaire retraçant les dix dernières années de sa carrière.

Diversification

Vortex Vx

Au début de l'année 2013, Gims fonde sa propre marque de vêtements, Vortex Vx, vendue notamment chez Vente-Privée et Gémo.

Bande dessinée

Le est publié le manga Devil's Relics, imaginé par Maître Gims avec son frère Darcy, et cosigné par les deux frères avec le scénariste Jean-David Morvan et le dessinateur Yoshiyasu Tamura[37].

Environnement artistique

La musique de Gims est influencée par le hip-hop et la dance, avec des touches pop et latino[38],[39].

Juste avant son premier album, Les Inrocks compare Gims au footballeur Lionel Messi pour sa polyvalence : « Gims possède un vaste arsenal. Il chante, rappe, compose et produit. »[40]

Pour son premier album, l'artiste aborde ses joies, ses interrogations, ses colères et ses coups de gueule[38]. En , il confie à Libération qu'« il ne s’interdit rien. Un album de rock ou même de variet' ne lui fait pas peur »[3].

Le second album est divisé en deux parties : une orientée « pop urbaine/RnB » largement diffusée par les radios et les chaînes musicales, et une orientée « rap » comme il en faisait à ses débuts. L'humoriste du web Jhon Rachid déplore que la seconde partie « rap à l'ancienne » soit moins connue que la première, qui lui fait « mal au rap » (titre de son émission sur YouTube). Quant à JoeyStarr, il le critique souvent sur les réseaux sociaux, traitant sa musique de « musique pour prépubères ». Le slameur Grand Corps Malade a dit dans une interview qu'il n'adhérait pas à la musique de Maître Gims, qui est de « la pop pour ados » avec des « textes pauvres et une voix désagréable ».

Le site Booska-P évoque le « Gims-bashing » dans un article présentant les rappeurs français les plus détestés où figurent également Bigflo et Oli, JUL et Booba. Les « puristes » du rap comme JoeyStarr ou Jhon Rachid cités plus haut lui reprochent les touches de pop et de dance ; certains qualifiant sa musique de « musique de camping » ou « de zumba ». Détesté par une partie des fans de rap, il est également détesté par une partie du grand public qui n'aime pas le rap et préfère la variété ou le rock. Une partie de la presse considère Maître Gims comme un artiste de la sous-culture avec des textes très faibles, à l'instar du critique littéraire Éric Naulleau déclarant que Maître Gims faisait « les pires textes de la chanson française » [41].

Influences

Il cite pour influences principales des artistes comme Nate Dogg, Marvin Gaye, Michael Jackson, 50 Cent, Eminem ou encore Tandem[42].

Parolier

En plus d'écrire ses propres textes, il écrit également pour d'autres artistes.

En 2013, Gims participe en tant que « guest » à l'émission Popstars, dans laquelle il donne aux jeunes groupes des conseils pour leur carrière. À la suite de cette intervention, il écrira le premier single du groupe vainqueur, The Mess, intitulé Au Top. Ce single atteindra la 8e place du classement iTunes.

Polémique

En , il aurait annulé un concert à Alès faute d'un jet privé pour l'y conduire  ; l'organisateur n'ayant pas les moyens pour le payer. Les titres dénoncent un « caprice de star ». Suite à la médiatisation, il donne un concert gratuit et improvisé dans le métro parisien[43]. Dans l'émission Touche pas à mon poste !, il explique que le concert n'était au départ qu'une proposition qui finalement n'a pas été retenue. Cependant, le promoteur avait déjà commencé à vendre les billets. Face au risque de perte financière, le promoteur contacte le producteur du rappeur et lui propose de venir en jet privé. Gims lui répond que même avec un jet privé, il ne peut se rendre à Alès car il a un autre concert programmé.

Plagiat

Maître Gims et Vianney sont accusés de plagiat par la réalisatrice belge Charlotte Abramow pour le clip La Même. À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes du , elle diffuse une réalisation d'un clip nommé Les Passantes de Georges Brassens qui selon son appréciation présente de nombreuses similarités en déclarant « [ce clip reprend]  la même structure, la même esthétique, les mêmes décors aux couleurs pastel et surtout les mêmes types de portraits »[44],[45].

Selon la RTBF, YouTube décide de censurer le clip de Charlotte Abramow pour « séquences potentiellement offensantes » notamment lié au corps de femmes trop dénudés. Après une indignation d'utilisateurs sur les réseaux sociaux, l'hébergeur de vidéos lève la censure et diffuse le clip au plus de 700.000 vues[46]. Maitre Gims répond en accusant à son tour Charlotte Abramow d'avoir elle-même violé le droit d'auteur en utilisant une séquence du clip de la chanson Silent All These Years de Tori Amos[47]. La chanson la Même a été le titre le plus diffusé durant l'année 2018 par les radios françaises, avec plus de 75.000 passages à l'antenne tandis que le clip est le deuxième au classement à la télé selon la société d'études Yacast[48].

Vie personnelle

Gandhi Djuna s'est marié avec deux femmes  : une Française qui vit au Maroc, et avec laquelle il a eu deux enfants, dont il est séparé mais n'aurait jamais divorcé ; puis une Franco-Malienne, Demdem, épousée en 2005 et avec laquelle il a 3 enfants[15]. Il passe son temps entre la France et le Maroc[49].

Il se convertit à l'islam en 2004[50].

En 2018, il se voit refuser la nationalité française[51].

Discographie

EP

  • 2006 : Ceux qui dorment les yeux ouverts (sous le nom de « DJ Puriste »).

Albums studio

Avec la Sexion d'assaut

En solo

Publications

Bandes dessinées :

  • 2012 : Au cœur du vortex
  • 2018 : Devil's Relics

Doublage

Récompenses

Notes et références

  1. a et b Sens critique
  2. « VIDÉO - Le chanteur Maître Gims dévoile son double de cire au musée Grévin », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2017)
  3. a b et c Rachid Laïreche, « Maître Gims: rap, et tout », Libération - Next,‎ (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2013)
  4. a et b « Biographie de Maître Gims », sur maitre-gims.fr (consulté le 2 septembre 2013)
  5. Cinardo Kivuika, « Youssoupha et Maître Gims pilotent le rap français », Direct,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2013)
  6. Véronique Mortaigne, « Sexion d'assaut en embuscade rue des Martyrs », Le Monde,‎
  7. a b et c « Maître Gims (Sexion d'Assaut) :"On fait une pause avec le groupe jusqu'en 2015" », Metronews,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2013)
  8. « Maître Gims invite ses frères Dadju, Bedjik et X-Gangs sur Subliminal », Rap-RnB,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mars 2014)
  9. « Maître Gims feat. Beidjik - Dadju (The Shin Sekaï) - Xgangs - Outsider (chanson) », sur Lescharts.com (consulté le 2 mars 2014)
  10. « Maître Gims - Biographie », sur Music Story (consulté le 2 mars 2014)
  11. [vidéo]« Sexion d'Assaut : on finit en beauté avec Maître Gims ! », actustar.com,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2013)
  12. « Maitre Gims : "J'étais un étudiant distrait" (Vidéo Exclu) », meltycampus.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2018)
  13. Olivier Nuc, « Maître Gims, l'idole des ados », Le Figaro, encart « Culture », jeudi 19 septembre 2013, page 39.
  14. « Maître Gims s'est vu refuser la nationalité française », atlantico.fr, 17 mars 2018
  15. a et b Maître Gims : privé de nationalité française car marié à deux femmes ?, La Dépêche.fr, publié le 03/04/2018 à 11:13, mis à jour le 03/04/2018 à 11:16, https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/03/2772583-maitre-gims-prive-nationalite-francaise-car-marie-deux-femmes.html
  16. « Sexion d’assaut, les doux agneaux du rap », sur https://www.parismatch.com, (consulté le 9 mars 2019)
  17. Floriane Piermay, « Sexion d’Assaut au Parc des Princes avec NTM samedi », sur melty, (consulté le 12 juin 2020)
  18. Julien Van Caeyseele, « Sexion d'Assaut hué au Zenith de Paris », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 12 juin 2020)
  19. « Maître Gims lance sa propre BD "Au coeur du vortex" et dévoile l'un des personnages principaux », sur Jukebox, (consulté le 3 novembre 2018)
  20. « Chat. Maître Gims : «Je veux rappeler que je suis un rappeur» », sur leparisien.fr, .
  21. « Maître Gims en concert à l'Olympia », sur chartsinfrance.net
  22. « Maître Gims (Sexion d'Assaut) :"On fait une pause avec le groupe jusqu'en 2015" », sur metronews.fr
  23. « Stromae et Rohff rejoignent "Urban Peace 3" », France 24, (consulté le 12 septembre 2013)
  24. Julien Goncalves, « Vitaa revient avec Maître Gims sur "Game Over", son nouveau single », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le 17 novembre 2013)
  25. Charles Decant, « Top Singles : Vitaa détrône Bakermat, Lady Gaga débarque dans le top 10 », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le 17 novembre 2013)
  26. « Meilleurs clips vidéos du 01/12/2013 au 07/12/2013 », sur topclip.fr
  27. Jérôme Vermelin, « Mylène Farmer, Maître Gims, Johnny, Daft Punk... le top 10 des chanteurs les mieux payés en 2013 », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mars 2017)
  28. (fr)« Mylène, Maître Gims et Johnny, chanteurs les mieux payés de France », sur next.liberation.fr (consulté le 1er juillet 2015)
  29. Chartsinfrance
  30. « Au Stade de France, Maître Gims sifflé comme jamais », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2018)
  31. « Maitre Gims hué au Stade de France, il réagit ENFIN à Mawazine », melty,‎ (lire en ligne)
  32. « Publication Instagram par MAÎTRE GIMS • 29 Avril 2017 à 14h57 UTC », sur Instagram (consulté le 27 mai 2017)
  33. a et b Maître Gims, « Maître Gims - Marabout [Clip Officiel] », (consulté le 27 mai 2017)
  34. « Maitre Gims sort une réédition physique de son album “Ceinture Noire” ! », sur Rapunchline, (consulté le 12 août 2018)
  35. « Maître Gims dévoile le hit «La même» en espagnol avec Alvaro Soler », sur NRJ, (consulté le 24 août 2019)
  36. « GIMS - TRANSCENDANCE (Teaser) », sur YouTube, (consulté le 14 mars 2019)
  37. Pauline Croquet, « « Devil’s Relics », l’intrigante incursion de Maître Gims dans le manga », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2018)
  38. a et b Frédéric Mangard & Jonathan Hamard, « Subliminal de Maître Gims est l'album du week-end », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2013)
  39. « Chronique Subliminal », Music Story,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2013)
  40. Sindanu Kasongo, « L'Observatoire Du Rap Game (34) », sur Les Inrocks, (consulté le 26 août 2017)
  41. FlorentL, « Ces rappeurs que l'on aime détester ! », Booska-p,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2017)
  42. sexiondassaut, « Sexion D'assaut freestyle + interview… », sur Dailymotion, (consulté le 19 février 2012)
  43. « Accusé d’avoir fait un caprice de stars, Maître Gims donne un concert sauvage à Châtelet et s’explique », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2017)
  44. « Maitre Gims et Vianney accusés de plagiat », sur cnews.fr, CNews, (consulté le 9 mars 2019)
  45. « Maître Gims et Vianney accusés de plagiat par Charlotte Abramow pour leur clip "La même" », sur huffingtonpost.fr, Huffington Post, (consulté le 9 mars 2019)
  46. « Maître Gims aurait-il copié le clip de l'artiste belge Charlotte Abramow? », sur https://www.rtbf.be, (consulté le 9 mars 2019)
  47. « Maître Gims réagit à l’accusion de plagiat ! », sur http://generations.fr, (consulté le 9 mars 2019)
  48. « "La même" de Maître Gims et Vianney, chanson la plus diffusée en 2018 », sur https://culturebox.francetvinfo.fr/, (consulté le 9 mars 2018)
  49. Dans l'interview de Laurent Delahousse de 20h30 le dimanche, du , Maître Gims explique avoir invité le chanteur Vianney chez lui au Maroc, voir https://www.youtube.com/watch?v=qPTI46DneWU
  50. « Maître Gims accomplit la Omra à la Mecque », sur Al HuffPost Maghreb (consulté le 25 mai 2019)
  51. Marc Fourny, « Maître Gims : on lui a refusé la nationalité française », sur Le Point, (consulté le 4 février 2020)

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes