Mónica Jiménez

femme politique chilienne

Mónica Eliana Jiménez de la Jara (née à Santiago du Chili le et morte le dans la même ville[1]) est une femme politique et académicienne chilienne. Sympathisante depuis des années, elle s'est finalement inscrite au Parti démocrate chrétien en janvier 2009[2].

Mónica Jiménez
Image dans Infobox.
Mónica Jiménez en 2009.
Fonctions
Ambassadrice du Chili près le Saint-Siège (d)
-
Ministre de l'Éducation
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
SantiagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mónica Eliana del Niño Jesús Jiménez de la JaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Père
Óscar Jiménez Pinochet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Parti politique
Distinction

BiographieModifier

Mónica Jiménez a fait des études à l'université pontificale catholique du Chili puis à l'université catholique d'Amérique (Washington), où elle a obtenu un master en assistance sociale dans les années 1980.

Membre de la Comisión Nacional de Verdad y Reconciliación (CNVR, Commission nationale de vérité et de réconciliation, créée en 1990), elle a ensuite présidé la Comisión Justicia y Paz de la Conférence épiscopale du Chili.

Nommée rectrice de l'université catholique de Temuco en , elle a fait partie du Consejo Asesor Presidencial de la Educación (es), une commission nommée par la présidente Michelle Bachelet à la suite du mouvement étudiant de 2006. La commission a rendu son rapport sur l'éducation en mars 2007.

Elle a ensuite remplacé Yasna Provoste, en , comme ministre de l'Éducation, rôle qui l'a exposé aux contestations estudiantines[3].

Le , le ministère des relations extérieures du Chili confirme sa nomination comme ambassadrice près le Saint-Siège[4], elle remettra ses lettres de créances au pape François le suivant[5]. Elle prend sa visite de congé auprès du pape le [6].

RéférencesModifier

Liens externesModifier