Métropole de Réthymnon et Avlopotamos

La Métropole de Réthymnon et Avlopotamos (en grec : Ιερά Μητρόπολις Ρεθύμνης και Αυλοποτάμου) est un évêché de l'Église de Crète, une Église semi-autonome qui dépend du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Elle est la troisième métropole de Crète dans le rang honorifique. Elle a son siège à Réthymnon et son ressort s'étend sur la moitié nord du nome de Réthymnon.

Le campanile de la cathédrale de Réthymnon

La cathédraleModifier

Les métropolitesModifier

Ils portent le titre de Métropolite de Réthymnon et Avlopotamos, Très Vénérable et Exarque de Haute Crète et de la mer de Crète.

  • Eugène (né Antonopoulos à Héraklion en 1968) depuis 2010.
  • Anthime (né Syrianos) de 1996 à 2010.
  • Théodore (né Tzédakis) de 1985 à 1996.

L'histoireModifier

L'évangélisation de la région de Réthymnon a probablement commencé par la localité de Panormos dès le IIe siècle.

L'existence de sièges épiscopaux dans les environs de l'actuelle Réthymnon est attestée dès le IIIe siècle. Ils avaient noms évêchés de Lambi (Argyroúpolis), Éleftherna (Éleftherni) et, plus tard Oaxos (Axos).

Un évêque nommé Paul souscrit au concile d'Éphèse (431) comme évêque de la région. Un évêque nommé Démétrios souscrit au concile de Chalcédoine (451) conjointement avec l'évêque d'Apollonias.

Après l'occupation arabe, la Crète est libérée par Nicéphore Phocas. Un évêché de Kalamon, Arion et Avlopotamos est attesté. Avlopotamos est le nom ancien de l'actuelle ville de Mylopotamos. Kalamon remplace Lambi (Lampas) et le siège est installé à Mégali Épiskopi, c'est-à-dire à Épiskopi de Rhéthymnon. L'évêché d'Arion remplace celui de Syvritos (Amarion) et se déplace vers le Nord.

En 1932, l'évêché de Réthymnon et Avlopotamos est fusionné avec l'évêché de Lambi et Sfakia puis les deux évêchés sont à nouveau séparés quelques années plus tard.

En 1962, l'évêché de Rhéthymnon et Avlopotamos est érigé en métropole par le Patriarcat. En 1966, une loi de l'État grec confirme ce nouveau statut.

Le territoireModifier

Il comprend 100 paroisses réparties en huit doyennés.

1er doyenné (ville de Réthymnon)Modifier

11 paroisses dont :

2e doyenné (Livadia de Mylopotamos)Modifier

12 paroisses dont :

3e doyenné (Pérama de Mylopotamos)Modifier

12 paroisses dont :

4e doyenné (Garazon de Mylopotamos)Modifier

13 paroisses dont :

  • Gorazon, Dormition de la Mère de Dieu

5e doyenné (Épiskopi de Réthymnon)Modifier

14 paroisses dont :

  • Épiskopi, Prophète Élie

6e doyenné (Chamalevri de Réthymnon)Modifier

18 paroisses dont :

7e doyenné (Atsipopoulon de Réthymnon)Modifier

12 paroisses dont :

8e doyenné (Panormos de Mylopotamos)Modifier

8 paroisses dont :

Les monastèresModifier

Monastères d'hommesModifier

 
Le monastère d'Arkadi

Monastère de femmesModifier

Les solennités localesModifier

 
L'église de Réthymnon qui est dédiée aux Quatre martyrs.

À visiterModifier

  • La basilique Sainte-Sophie (Ve siècle) à Réthymnon
  • Le musée de la cathédrale
  • Le musée archéologique

SourcesModifier

  • Site de la métropole
  • Wikipédia hellénophone.
  • Diptyques de l'Église de Grèce, éditions Diaconie apostolique, Athènes (édition annuelle).